jeudi, décembre 1, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIran : Déclaration d’une délégation britannique à l’issue d’une rencontre avec Maryam...

Iran : Déclaration d’une délégation britannique à l’issue d’une rencontre avec Maryam Radjavi

Iran : Déclaration d’une délégation britannique à l’issue d’une rencontre avec Maryam RadjaviDéclaration d’une délégation de parlementaires et avocats britanniques à l’issue d’une rencontre avec Mme Maryam Radjavi

Lundi 13 mars 2006, Auvers-sur-Oise

Comité parlementaire britannique pour la liberté en Iran – Des protestations étendues contre le régime en Iran démontrent le soutien croissant à un changement démocratique, a déclaré Mme Maryam Radjavi, présidente de la République élue de la Résistance iranienne, à une délégation britannique de parlementaires et de juristes.

Mme Radjavi a affirmé : « La Résistance iranienne peut apporter un changement démocratique en Iran. Nous proposons un gouvernement laïc basé sur des principes démocratiques, avec le respect des droits humains. »

Elle a ajouté : « La politique de complaisance adoptée ces deux dernières décennies vis-à-vis du régime iranien a encouragé les mollahs dans leur répression violente de la population iranienne et a agi comme le plus grand obstacle au changement démocratique. »

La délégation conduite par Lord Corbett of Castle vale, qui préside le Comité parlementaire britannique pour la liberté en Iran, comprenait des avocats et des membres des deux Chambres du parlement britannique.

Elle s’est réjouit du transfert du dossier nucléaire de l’Iran au Conseil de Sécurité de l’ONU et a estimé que des sanctions globales devraient être adoptées pour empêcher le régime de développer des armes nucléaires.

Lord Corbett a dit : « Les tentatives de complaisance avec les mollahs n’ont pas marché. Elles les ont simplement aidés à maintenir un régime répressif et violent au pouvoir. Nous soutenons le point de vue de Mme Radjavi comme quoi ni la complaisance ni la force militaire n’apporte de réponse à la menace posée par le régime iranien. A la place, un changement démocratique doit se faire à travers le peuple iranien et sa résistance.

La marque injustifiée d’organisation terroriste sur l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) prive le peuple iranien et la communauté internationale d’un partisan des efforts de paix au Proche-Orient et d’un allié vital dans les efforts pour empêcher les mollahs de développer des armes atomiques, et donc d’éviter des troubles dans la région. C’est l’OMPI qui a révélé pour la première fois le programme d’armement nucléaire clandestin du régime. »

La délégation a reconnu le rôle joué par l’OMPI pour faire progresser le processus démocratique en Irak et dévoiler l’ingérence terroriste et intégriste du régime iranien dans ce pays. Elle a aussi insisté sur le droit à l’asile politique du personnel de l’OMPI à la Cité d’Achraf.

Lord Corbett a ajouté : « Il est temps que notre gouvernement et d’autres au sein de l’UE, reconnaissent la réalité et accueillent la résistance iranienne comme une amie dans un effort commun pour restaurer la démocratie et les droits de l’homme, que les mollahs ont dérobés au peuple iranien. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe