mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: EvénementsIran - Conférence internationale pour la Journée internationale des Femmes au siège...

Iran – Conférence internationale pour la Journée internationale des Femmes au siège du CNRI dans le nord de Paris

Hommage au rôle de Maryam Radjavi pour avoir révélé la nature anti-islamique du régime au pouvoir en Iran et la misogynie et l’intégrisme sous la bannière de l’islam

Maryam Radjavi : la campagne pour renverser le régime des mollahs est la lutte de toutes les nations dans la région pour la liberté et se débarrasser de l’intégrisme

Le 2 mars, à la veille de la Journée internationale des Femmes, une conférence internationale s’est tenue au siège du CNRI à Auvers-sur-Oise. Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, et plusieurs personnalités politiques, des militantes des droits des femmes et des droits humains de divers pays, spécialement du Moyen-Orient, d’Afrique du Nord et d’Asie, ont participé à cette conférence.

Les intervenantes ont rappelé qu’aujourd’hui, l’intégrisme est le plus grand fléau du Moyen-Orient et du monde musulman, ainsi que la plus grande menace pesant sur le printemps arabe. Elles ont ajouté que ce phénomène funeste fait des femmes ses premières victimes. Elles ont exprimé leur gratitude pour le rôle joué par la Résistance iranienne et sa présidente élue Maryam Radjavi pour avoir révélé la nature anti-islamique du régime en Iran qui est l’épicentre de l’exportation du terrorisme et de l’intégrisme. Elles ont assuré que Mme Radjavi et le mouvement sous sa direction ont montré au monde, dans la théorie et la pratique, que l’islam n’est pas ce que la démagogie intégriste veut faire croire et que les intégristes en ont fait un prétexte pour opprimer les population et écarter les femmes de la scène politique et sociale. 

Maryam Radjavi a déclaré que la présence de personnalités de Jordanie, Egypte, Syrie, Maroc, Tunisie, Yémen, Soudan et Pakistan montre le visage authentique des nations du Moyen-Orient et des pays musulmans. Elle a noté que cette solidarité, malgré la diversité des nationalités, des langues, des cultures et des religions, est diamétralement opposée à la division, la haine et l’hostilité avec lesquelles les mollahs et leurs alliés ont enflammé la région.

Mme Radjavi a souligné que la lutte pour le renversement des mollahs au pouvoir en Iran est la lutte de toutes les nations de la région. Sans l’intervention de ce régime, cela fait longtemps que Bachar Assad aurait été renversé, qu’en Irak les véritables représentants du peuple seraient au pouvoir et que la situation serait différente au Liban, en Palestine et dans les autres pays. C’est pourquoi soutenir la résistance qui se bat pour faire disparaitre ce terrible régime non seulement accélère la libération du peuple iranien, mais va dans le sens de la libération de tous les peuples de la région de l’intégrisme, du terrorisme et de la misogynie.

Mme Radjavi a ajouté que l’intégrisme pose un défi colossal aux femmes de tout le Moyen-Orient, d’Afrique du Nord et d’Asie centrale. Elle a appelé les femmes de la région à se battre contre l’ingérence du régime iranien en particulier au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

La campagne du renversement de ce régime, a-t-elle précisé, est liée au sort de tous les peuples de la région. C’est pourquoi, au 21e siècle, la lutte pour l’égalité des femmes est associée à la lutte pour se libérer de la dictature intégriste.

Elle a exprimé sa sympathie aux peuples opprimés de Syrie et d’Irak, disant qu’ils sont écrasés par une guerre ignoble dirigée par Téhéran. Pour mettre fin à ces calamités, il faut éliminer la dictature religieuse au pouvoir en Iran. C’est la responsabilité la plus importante du mouvement des femmes et des défenseurs de la cause de l’égalité.

Maryam Radjavi a mis en avant que le progrès sur cette voie va de pair avec la solidarité et elle a appelé toutes les femmes à faire tout leur possible pour soutenir les Moudjahidines du peuple dans la prison de Liberty, faire libérer les sept otages d’Achraf, protéger les femme d’avant-garde à Liberty et aider le peuple iranien.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 2 mars 2014

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe