mercredi, février 8, 2023
AccueilActualitésLa Fifa autorise le voile, mais en Iran il est interdit aux...

La Fifa autorise le voile, mais en Iran il est interdit aux femmes d’assister au match de foot

La Fifa, par l’intermédiaire du Board, a décidé d’autoriser le port du voile et du turban dans ses compétitions officielles.

La Fifa, par l’intermédiaire de l’International Football Association Board (IFAB), l’organe autorisé à modifier les règles du football, a décidé d’autoriser les joueuses de football à porter un voile ou un turban sur la tête lors des matches officiels. « Il a été décidé que les joueuses pouvaient avoir la tête couverte pour jouer », a expliqué Jérôme Valcke, le secrétaire général de la Fifa, samedi, lors d’une conférence de presse organisée à l’issue de la 128e assemblée générale annuelle de l’IFAB.

Pour cela, cette dernière a modifié la loi 4, sur « l’équipement des joueurs », et prévoit d’autoriser le port des couvre-chefs pour les hommes également, notamment après la demande de la communauté sikh. Le Board a officialisé ce nouveau règlement après deux ans d’essai, suite à une première décision prise en 2012, suite à une demande de Confédération asiatique de football (AFC) et du Prince Ali Bin al-Hussein de Jordanie (un des six vice-présidents de la Fifa).
La FFF opposée à cette loi

Une décision à l’époque unanimement saluée par les monarchies du Golfe, et très critiqués par les associations féministes. Avant cela, l’Iran avait d’ores et déjà porté plainte contre la Fifa en juin 2011, cette dernière ayant empêché l’équipe iranienne de disputer un match de qualification aux JO 2012 contre la Jordanie en raison de l’interdiction du voile islamique. Une interdiction qui avait court jusqu’en 2007 au nom de la neutralité religieuse, puis au prétexte des risques de blessures au cou ou à la tête pour les joueuses. Désormais, La Fifa autorise donc ce port du voile, à la seule condition qu’il ne soit pas relié au maillot, pour des raisons de sécurité.

Interdiction aux femmes d’assister au match de foot Milan-Persépolis:
Par le passé, le président de la FIFA et le vice-président de la Fédération asiatique du Football avaient exhorté, en vain, le régime des mollahs à autoriser la présence des iraniennes dans les stades.

Les autorités iraniennes ont décidé d’exclure Tanine Naraghi, la star des footballeuses iraniennes, des compétitions  l’équipe nationale pour trois mois. Elle aurait eu l’audace de critiquer la Fédération iranienne de football.

Le régime misogyne des mollahs a interdit aux femmes et aux filles en Iran de participer au rassemblement mardi au stade Azadi (Liberté) pour célébrer la qualification de l’équipe nationale de football à la coupe du monde de 2014.