lundi, février 6, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran : Aggravation des conditions apocalyptiques à la prison de Gohardacht

Iran : Aggravation des conditions apocalyptiques à la prison de Gohardacht

GohardachtCNRI – Les conditions inhumaines de la prison de Gohardacht à Karadj se sont gravement détériorées dans l’été caniculaire en Iran. Selon le prisonnier politique Saïd Massouri, qui a récemment pu faire sortir une lettre de prison, l’atmosphère est apocalyptique :  « pleine de feu, de fumée, des visages brûlés et épuisés, des visages rouge avec des plaques de piqûres de poux ; des pieds nus crasseux ; des loques portés à l’envers en raison des poux qui grouillent dessus, l'air sale et pollué couplé à la puanteur des ordures abandonnées ; les toilettes qui fuient et le vomi desséché de personnes victimes d'intoxication alimentaire. » Dans une autre partie de cette lettre choquante, Massouri écrit : « Les visages montrent des signes d’épurement en raison de la malnutrition, caché derrière des chevelures et des barbe hirsutes, des toux déchirantes signalent des problèmes pulmonaires en raison de l'atmosphère saturée d’air pollué, et des corps difformes rappelant ceux des enfants pauvres d’Afrique. On peut comprendre la raison de tout cela quand on sait que 1.100 personnes sont incarcérées dans un endroit prévu pour un maximum de 90 détenus. Il n'y a qu'une seule douche pour 250 personnes, un savon ou du liquide vaisselle pour 500 personnes, un cabinet de toilette pour 170 personnes (pour la plupart bouchés ou ayant des fuites) et un mètre carré d'espace pour 5 personnes. »