jeudi, décembre 1, 2022
AccueilActualitésActualités: EconomieIran : 65% de l’économie iranienne est contrôlé par les pasdaran et...

Iran : 65% de l’économie iranienne est contrôlé par les pasdaran et par le guide suprême des mollahs

CNRI – Un haut-fonctionnaire chevronné ayant travaillé pour différents gouvernements en Iran a affirmé que plus de 120 institutions et fondations ayant des activités économiques considérables en Iran échappent à tout contrôle public. Il a précisé que ces mêmes institutions et fondations contrôlent environ 65% de l’économie iranienne. La plupart de celles-ci appartiennent au Corps des gardiens de la Révolution (pasdaran) ou au guide suprême du régime.

Mohsen Safaï-Farahani, un ancien directeur au ministère de l’économie et un officiel de haut rang dans plusieurs anciens gouvernements, a affirmé le 10 juin à « Khabar Online » (un site Internet gouvernemental) : « Ces institutions et fondations qui échappent à tout control public sont les principaux acteurs de la corruption dans le pays. »

Safaï-Farahani a souligné : « A l’heure actuelle, près de 50% du PIB de l’Iran est contrôlé par ces institutions. Celles-ci sont les principaux bénéficiaires des pots-de-vin payés aux instances gouvernementales, ils ne fournissent aucun rapport ou renseignement sur leurs activités et ils échappent à toute supervision. »

Selon Safaï-Farahani, « le QG exécutif de l’ordre de l’Imam », « la Fondation des déshérités » et les différentes branches du Corps des gardiens de la Révolution font partie des institutions et fondations susmentionnées. La plupart d’entre eux ne payent aucune taxe au gouvernement et refusent même de payer les factures de leurs consommations d’eau et d’électricité. Néanmoins, personne n’ose couper l’eau ou l’électricité de leurs bâtiments.

« Le QG exécutif de l’ordre de l’Imam » est l’empire financier de Khamenei qui possède une multitude de sociétés et qui a fait d’énormes investissements en Iran et dans d’autres pays au monde.

Dans un rapport détaillé publié à la fin de l’année 2013, l’agence Reuters avait affirmé que depuis 2007, « le QG exécutif de l’ordre de l’Imam » a fait un grand nombre d’investissements dans les plus grandes banques iraniennes et dans différentes secteurs, notamment l’assurance, l’énergie, le raffinement du pétrole, le bâtiment et les travaux publics, la production de ciment et la production de boissons diverses. Selon Reuters, ces sociétés génèrent des revenus équivalents de plusieurs milliards de dollars par an et ces revenus sont utilisés pour « consolider le pouvoir » de Khamenei.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe