mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran : 16 pendaisons sans jugement à Zahedan

Iran : 16 pendaisons sans jugement à Zahedan

CNRI – A l’aube du 26 octobre, un groupe de seize prisonniers politiques a été pendu à la prison centrale de Zahedan. Des représailles à une attaque où14 gardes-frontière avaient été tués la veille, a annoncé un responsable judiciaire local, cité par l’agence officielle Tasnime. « Seize rebelles liés aux groupes hostiles du régime ont été pendus ce matin à la prison de Zahedan (chef lieu du Sistan-Balouchistan) en réponse à la mort des garde-frontières à Saravan », a déclaré Mohammad Marzieh, procureur général de la province, cité par l’agence Fars.

« Nous les avions prévenus que s’ils passaient aux actes, ils recevraient immanquablement une réponse, et les exécutions de ce matin en sont une», a-t-il ajouté.

Les exécutions collectives et expéditives de Zahedan ce matin ont été motivées par la vengeance et décidées sans aucun procès.

Ce crime intervient alors qu’Ali Abdollahi, un responsable du ministère de l’Intérieur, a déclaré samedi aux médias iraniens sur l’attaque du 25 octobre : « Aucun groupe n’a encore revendiqué la responsabilité de l’attaque de vendredi soir. »

Ce crime des mollahs rappelle les méthodes de la Gestapo à l’encontre des résistants et de la population.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe