jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeIrak: des roquettes iraniennes remises aux forces de la coalition (commandement)

Irak: des roquettes iraniennes remises aux forces de la coalition (commandement)

Agence France Presse – Quatorze roquettes de fabrication iranienne ont été découvertes par des membres de la défense civile irakienne et remises aux forces de la coalition internationale en Irak, a annoncé jeudi le commandement de cette coalition. Dans un communiqué, la coalition dominée par les Etats-Unis souligne qu’une telle remise d’armes iraniennes est une première.

Les roquettes de 107 mm, datant de 2006, ont été remises le 4 décembre à des soldats du Kazakhstan dans la province de Wasit, au sud-est de Bagdad, frontalière avec l’Iran, précise le commandement de la coalition.

"Il s’agit d’un nouvel exemple de la coopération d’officiels irakiens qui veulent véritablement construire une société meilleure", a commenté le colonel Peter Baker, cité par le communiqué.

"Ils savent que ces armes sont entrées illégalement et qu’elles sont destinées à blesser et à tuer des Irakiens, des forces de la coalition, et des civils innocents", a ajouté le colonel Baker.

Les Etats-Unis accusent périodiquement Téhéran d’autoriser ou de favoriser l’introduction en Irak d’armes ou d’explosifs utilisés par des insurgés contre les troupes américaines.

Téhéran a démenti toute implication dans des activités de cette nature, et assure que la présence de troupes américaines en Irak est un élément déstabilisant pour la région.

Par ailleurs, à Bagdad, une personne a été tuée et cinq blessées, dont trois policiers, dans le voisinage de l’ambassade italienne dans le quartier de Wasiriah, dans le centre de Bagdad, selon des sources de sécurité.

Au nord de Bagdad, dans la province de Salaheddine, la police a annoncé avoir tué cinq membres présumés d’Al-Qaïda en Irak, et arrêté 24 autres.

"La police a lancé une opération contre un repaire d’Al-Qaïda près du village de Jelam (est de Samarra) et a tué cinq terroristes et arrêté 24", a indiqué à la presse le colonel Akram Hatem, de la police de Salaheddine.

Le colonel Hatem a précisé que les cinq "terroristes" éliminés portaient des vestes explosives et qu’un conteneur souterrain qui servait de prison et de salle de torture et d’exécution avait été découvert.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe