mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeIrak : 500 cheikhs de tribus appellent à la fermeture de l'ambassade...

Irak : 500 cheikhs de tribus appellent à la fermeture de l’ambassade du régime de l’Iran

CNRI – Plus de 500 chefs de tribus ont appelé à la fermeture de l’ambassade du régime iranien et de ses consulats en Irak. Dans cette initiative, des cheikhs de tout le pays ont aussi exigé l’expulsion d’Irak de la totalité de la Force Qods du corps des gardiens de la révolution  comme une étape nécessaire pour mettre fin à l’ingérence des mollahs en Irak.

CNRI – Plus de 500 chefs de tribus ont appelé à la fermeture de l’ambassade du régime iranien et de ses consulats en Irak. Dans cette initiative, des cheikhs de tout le pays ont aussi exigé l’expulsion d’Irak de la totalité de la Force Qods du corps des gardiens de la révolution  comme une étape nécessaire pour mettre fin à l’ingérence des mollahs en Irak.

Les leaders tribaux ont mis en avant le besoin de maintenir le principal groupe d’opposition iranien, les Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) en Irak comme une force de contrepoids stratégique.

La réunion a été l’occasion d’annoncer la formation du " Congrès de l’Alliance tribale irakienne en soutien à l’alternative nationaliste".  On trouve parmi les objectifs de l’alliance le soutien à un gouvernement de réconciliation nationale issu d’élections nationales avancées sous le contrôle de l’ONU et le transfert de la sécurité aux chefs de tribus locaux.

"Nous voulons former un gouvernement de salut national et que les élections soient tenues sous les auspices de l’ONU", a déclaré le cheikh Mutlaq Hamada Al-Jabouri de la tribu Al-Jabour, lors de la réunion.

Yaqoub Al-Qaissi, le porte-parole du Congrès populaire irakien, dirigé par le Dr. Adnan Dulaimi, a dit : "Nous souhaitons une véritable réconciliation nationale et l’élimination de la loi autocratique et de la répression en Irak. Nous appelons à la formation d’une armée non confessionnelle et forte, débarrassée des milices appartenant à l’Iran.."

Parmi les nombreux dirigeants qui se sont exprimés, on peur citer le Dr Abdullah d’Al-Jabouri, président du Front de Salut national de Diyala, le cheikh Kamil Latif Ghazi, de la province de Wassit, le cheikh Abdulhalim Abdulkarim de Salahedine, le cheikh Muhammad Mahdi Khudhair de Muthanna.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe