dimanche, janvier 29, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeInstabilité à l’ouest et à l’est de l’Iran

Instabilité à l’ouest et à l’est de l’Iran

L’Irna (l’agence de presse officielle du régime iranien) a rapporté que le procureur de Ravansar (ville située dans la province de Kermânchâh, à l’ouest de l’Iran) a été assassiné.

CNRI – L’Irna (l’agence de presse officielle du régime iranien) a rapporté que le procureur de Ravansar (ville située dans la province de Kermânchâh, à l’ouest de l’Iran) a été assassiné.
Salim Ghanbari, le procureur de Ravansar, a été assassiné dans la matinée du mardi 10 février.

Le directeur général de la Sécurité de la province de Kermânchâh a affirmé que Ghanbari a été criblé de balles sur son chemin vers son lieu de travail. Il a précisé que l’auteur de cet assassinat a été arrêté.
La ville de Ravansar est située dans une région pauvre et défavorisée. Les habitants de cette ville sont en majorité des kurdes de confession sunnite et ils sont victimes de diverses discriminions de la part du régime des mollahs.

Récemment, les médias gouvernementaux ont évoqué, à plusieurs reprises, la présence des groupes d’opposants armés dans cette région périphérique proche de la frontière irakienne.
Par ailleurs, les médias officiels en Iran avaient rapporté le 20 janvier qu’à proximité de la ville de Khâch (située dans la province de Sistan et Baloutchistan, au sud-est de l’Iran) un agent gouvernemental a été tué et deux autres agents ont été blessés par balles.

Il y a une semaine, les organes de sécurité dans cette région avaient annoncé la nouvelle de l’arrestation de « 18 terroristes qui avaient participé à plusieurs opérations armées. »
Le 1er janvier 2015, dans la ville de Sarbaz (située à l’est de l’Iran) deux paramilitaires de Bassidj avaient été assassinés.

Le 9 septembre 2014, les pasdaran avaient affirmé que dans cette région, un poste de contrôle des frontières a été attaqué par des personnes armées.
Depuis mars 2014, la responsabilité de la sécurité des régions situées à l’est de l’Iran a été confiée aux pasdaran.

Durant l’automne de l’an dernier, au cours de plusieurs attaques contre les forces gouvernementales dans cette région, 14 militaires avaient été tués et le procureur du régime des mollahs à Zabol (deuxième ville de la grande province de Sistan et Baloutchistan) a été la cible de tirs. Par ailleurs, 5 agents du régime iranien avaient été enlevés par un groupe d’opposants armés, nommé « Jaish Al-Adl » (« Armée de Justice »).

 

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe