vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeIncertitudes autour des négociations UE-Iran : aucune date et aucun lieu n'a...

Incertitudes autour des négociations UE-Iran : aucune date et aucun lieu n’a été fixé

Incertitudes autour des négociations UE-Iran : aucune date et aucun lieu n’a été fixéReuters – Les négociations nucléaires décisives entre l’Union Européenne et l’Iran sont remises en question depuis mercredi car les deux camps ne parviennent toujours pas à se mettre d’accord sur la date et le lieu de la réunion dans un contexte d’intensification de la guerre des nerfs autour des ambitions atomiques de Téhéran.

Il était provisoirement prévu que le chef de la politique étrangère de l’UE, Javier Solana, et le négociateur nucléaire en chef iranien, Ali Larijani, se rencontrent à Vienne mercredi, mais les hauts responsables des deux camps ont affirmé qu’aucune date et aucun lieu n’avait été convenu.

 

Solana et Larijani ont accepté par téléphone la semaine dernière de se rencontrer bientôt afin de discuter de la réponse de l’Iran à l’offre internationale d’avantages visant à la suspension des activités d’enrichissement d’uranium, processus pouvant mener au développement de la bombe atomique.

« Nous discutons toujours de la date et du lieu », a annoncé le porte-parole de Solana, Cristina Gallach. « Notre emploi du temps est flexible et évidemment, la réunion avec Larijani est une priorité », a-t-elle dit, ajoutant qu’elle n’avait jamais confirmé l’hypothèse d’un meeting à Vienne.

En Iran, un haut membre du Conseil suprême de la Sécurité nationale iranien a affirmé à Reuters que Larijani n’avait pas encore décidé quand et où la réunion avec Solana aurait lieu. Larijani est le président de ce conseil.

L’Union Européenne a accepté la semaine dernière un délai de deux semaines supplémentaires pour laisser une chance à la diplomatie et clarifier la position de l’Iran après que Téhéran n’ait pas respecté le délai fixé par le Conseil de Sécurité de l’ONU fixé au 31 août pour stopper ses travaux nucléaires sensibles et risque ainsi des sanctions éventuelles.

Les dirigeants des cinq puissances membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU, plus l’Allemagne et l’UE, doivent se réunir jeudi à Berlin afin d’examiner des sanctions potentielles face à l’attitude de défi de l’Iran.

Les diplomates affirment que Solana a refusé l’invitation de Larijani à venir en Iran pour des pourparlers. Cependant, ils assurent que Solana n’exclut pas l’idée de se rendre en Iran pour une réunion s’il y a espoir d’un accord sur la suspension de l’enrichissement d’uranium.

Les diplomates ont affirmé que l’ergotage sur les dates et lieux des réunions était une tactique employée fréquemment par l’Iran pour déconcerter les négociateurs de l’UE.

En juillet, Larijani avait reporté à la dernière minute une réunion cruciale avec Solana, soi-disant en raison de la contrariété suscitée par la présence d’une figure politique de l’opposition iranienne en exil au Parlement européen.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe