jeudi, février 9, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIl serait naïf de penser que Rohani est un « modéré »...

Il serait naïf de penser que Rohani est un « modéré » : Lord Clarke of Hampstead

Il serait naïf de penser que Rohani est un « modéré » : Lord Clarke of Hampstead

Lord Tony Clarke, membre de la Chambre des Lords et ancien chef du parti travailliste britannique a déclaré dans un discours lors d’une réunion entre une délégation de parlementaires britanniques et Mme Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, à Paris vendredi, qu’il serait extrêmement naïf de penser qu’Hassan Rohani, le président du régime des mollahs en Iran, est modéré.

Lord Clarke a déclaré lors de la réunion : « Rohani et ses ministres souhaitent montrer leurs sourires, déclarations et suggestions qui prouveraient qu’ils sont devenus des modérés. Modérés ? Deux récents rapports de la commission des Nations Unies sur les droits de l’enfant et d’Amnesty International exposent clairement la vérité sur la façon dont les mollahs traitent leurs citoyens, en particulier les jeunes. »

« Le mois dernier, le 26 janvier, Amnesty International a informé le monde que l’Iran continue d’exécuter des mineurs délinquants en totale violation de l’interdiction légale absolue de l’application de la peine de mort contre des personnes de moins de 18 ans au moment de leur crime. »

« Le rapport a ensuite énuméré les 73 exécutions de mineurs délinquants et au moins 160 sont encore condamnés à mort. »

« Quels sont les crimes ? Quels sont les crimes de ces jeunes ? Appartenance à une organisation illégale. La participation à un rassemblement illégal. Ces mesures, ces menaces, ces phrases sont conçues par un gouvernement effrayé et malfaisant afin d’empêcher les jeunes de profiter de la liberté d’association et de réunion pacifique. »

« Ils ont peur parce que lorsque les jeunes commenceront à parler de la vie qu’ils mènent, ils essaieront rapidement de trouver une autre alternative à la répression qu’ils vivent actuellement. »

Il a affirmé : « Il serait extrêmement naïf de penser que Rohani est devenu un modéré. »

Lord Tony Clarke a déclaré que l’accord sur le nucléaire entre le régime iranien et l’Occident « n’a rien à voir avec la liberté des personnes ou le respect des droits de l’Homme. Il a été signé pour des raisons commerciales et l’argent. Et ces milliards de dollars devraient vraiment servir à développer le bien-être des gens. »

« Si l’Occident croit vraiment qu’il peut faire changer les choses, ils devraient exiger de mettre un terme aux exécutions et aux amputations barbares, aux tortures, demander la libération des prisonniers politiques, et demander à Téhéran d’arrêter ses actions meurtrières contre les habitants du camp Liberty. »

Lord Clarke of Hampstead a approuvé les 10 points pour l’avenir de l’Iran de Mme Maryam Radjavi en affirmant que le plan « fournit une plateforme démocratique claire et structurée qui non seulement servira le peuple iranien, mais aussi l’ensemble de la région sur le long terme. »

Il a déclaré à Mme Radjavi : « Je commande votre courage en tant que femme musulmane, de mettre en avant une telle vision moderne pour votre pays, ce qui, à ma connaissance est la seule plateforme publique venant d’un groupe d’opposition iranien énonçant leurs objectifs pour l’avenir. »

« Je vais continuer à le soutenir et pousser mon gouvernement et ses collègues à faire de même. Et je voudrais terminer en citant les mots du feu Lord Robin Corbet qui a dit plus d’une fois : « Un jour, l’Iran sera libre. »