mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIl faut un retour rapide des 3000 résistants iraniens à Achraf –...

Il faut un retour rapide des 3000 résistants iraniens à Achraf – William Dumas

CNRI – « Votre peuple, Madame la Présidente, se bat avec courage, avec abnégation, pour mettre fin à la dictature des mollahs et l’instauration de la démocratie dans votre pays. Je crois effectivement que les Moudjahidine du Peuple sont le fer de lance de cette lutte, que ce soit à l’intérieur ou que ce soit à l’extérieur », a déclaré William Dumas député du Gard à l’Assemblée nationale le 20 février dans une conférence à la salle Colbert. Video

Organisée à l’initiative du Comité parlementaire pour une Iran démocratique, la conférence sur « les perspectives en 2013 au Moyen-Orient et en Iran, le rôle de la France », a rassemblé de nombreux députés de tous bords, notamment Bruno Leroux, président du groupe SCR, et des personnalités de premier plan. Elle a également invité Mme Radjavi la présidente de la résistance iranienne, à venir s’exprimer.

 Voici les moments forts de l’intervention de William Dumas :

J’ai écouté, Madame la Présidente, avec grand intérêt votre discours. Effectivement, vous êtes revenue sur la politique étrangère de votre pays, de l’Iran, qui se résume à soutenir le terrorisme et l’intégrisme partout dans le monde. On le voit avec le soutien au président Bachar el-Assad syrien. Donc, je crois qu’effectivement c’est un des piliers de la politique étrangère de l’Iran.

Le deuxième, vous en avez parlé aussi, c’est la course à la bombe atomique, malgré toutes les injonctions des qui sont eux les précurseurs de cette bombe atomique. Votre peuple, Madame la Présidente, se bat avec courage, avec abnégation, pour mettre fin à la dictature des mollahs et l’instauration de la démocratie dans votre pays. Vous en avez parlé, Monsieur le Ministre [Alain Vivien], je crois effectivement que les Moudjahidine du Peuple sont le fer de lance, je reprends vos mots, de cette lutte, que ce soit à l’intérieur ou que ce soit à l’extérieur.

Je dirais à l’intérieur où vous subissez une répression impitoyable avec les milliers de résistants, de vos membres, qui ont été torturés, qui ont été exécutés, et à l’extérieur avec toutes les actions permanentes, dont celle d’aujourd’hui, que vous menez pour faire connaître au monde le vrai visage du pouvoir iranien, en alertant en permanence les élus que nous sommes, mais aussi les populations.

Le cœur de votre résistance est aujourd’hui pour moi en Irak, avec les camps d’Achraf et de Liberty dans lequel certains sympathisants viennent de perdre le 9 février la vie, où il y a eu de nombreux blessés, et je dirais sous la bienveillance – pour ne pas dire plus – du gouvernement irakien. Des missiles ont donc été envoyés sur ce camp, qui ont fait les dégâts que l’on connaît.

Je pense que l’ONU et le HCR avaient promis que ce camp devait durer une année, et que ce serait en définitif un camp de transit où les résistants obtiendraient assez rapidement le statut de réfugié politique pour être accueillis dans des pays tiers. Ce n’est pas le cas.

Aujourd’hui on s’aperçoit effectivement que la chose qu’il faut faire le plus rapidement possible, c’est le retour des 3000 résistants que vous avez dans le camp Liberty au camp d’Achraf où en définitif c’est là où vous avez vos bases depuis de nombreuses années, puisque vous l’avez construit vous-mêmes et c’est là où bat le cœur de la résistance de ce peuple iranien.

Je crois, Madame la Présidente, que nous faisons tout pour essayer de peser de tout le poids pour préserver cette flamme d’espoir que vous représentez pour votre peuple dans ce combat inlassable que vous menez contre cette dictature intégriste et pour la libération de votre peuple, mais aussi pour empêcher les mollahs de pouvoir posséder l’arme nucléaire ; car si un jour ils ont, l’arme nucléaire, ça changera les choses.

Le plus grand souhait que personnellement je pourrais émettre, c’est que la chute du régime syrien se produise le plus rapidement possible, vous l’avez dit, il y a beaucoup de pasdaran qui sont là-bas et qui soutiennent ce régime, sinon peut-être il se serait effondré, ce qui redistribuerait les cartes dans cette région en affaiblissant de façon importante le régime des mollahs. Cela vous conforterait dans le combat exemplaire que vous menez depuis de nombreuses années pour le retour de la démocratie dans votre pays. Soyez assurée, Madame, de tout notre soutien en ces moments difficiles.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe