samedi, février 4, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceHoward Dean appelle à une action rapide pour aider les Iraniens du...

Howard Dean appelle à une action rapide pour aider les Iraniens du camp Liberty

CNRI – L’ancien candidat américain à la présidentielle, Howard Dean, a accusé l’Amérique et l’ONU de «parler et de ne pas agir» et de n’avoir pas su répondre au calvaire des résidents iraniens du camp Liberty en Irak.

 

Il a qualifié Liberty de « camp de prisonniers » où des innocents meurent à cause de «l’incompétence bureaucratique » et a déclaré qu’il était temps pour les Etats-Unis et l’ONU de tenir leurs promesses vis-à-vis de ceux qui dépérissent là-bas.

M. Dean – qui est également ancien Président du Parti démocrate américain – s’est exprimé lors d’une conférence internationale à Paris le 2 février.

Il s’est félicité des progrès réalisés ces deux dernières années pour retirer la Résistance iranienne de la liste terroriste américaine, canadienne, australienne et européenne.

Mais il a appelé les Etats-Unis et l’ONU à présent à aller au bout de leurs paroles en menant une action rapide pour aider les personnes emprisonnées à Liberty.

« Il ne suffit pas de dire que vous allez protéger ceux qui se battent pour les droits de l’homme. Vous devez agir pour protéger ceux qui se battent pour les droits de l’homme ».

« Et le risque pour les personnes du soi-disant Camp Liberty est que nous ne soutenons pas nos propres convictions avec nos actions ».

« Il ne suffit pas de parler si vous êtes le leader mondial, il faut agir ».

Plus de 3100 opposants iraniens, que les Etats-Unis ont désarmés contre la promesse de les protéger, se trouvent maintenant dans ce qui est un camp de prisonniers près de Bagdad, a déclaré M. Dean.

Il a ajouté : « Les USA ont la responsabilité première de veiller à ce que ces gens soient réinstallés maintenant hors d’Irak ».

« Parce que si ces personnes sont tuées par les Irakiens, la responsabilité n’incombera pas seulement au régime irakien, mais aussi au régime américain qui n’a pas tenu ses promesses ».

On a demandé aux Achrafiens d’aller à Liberty avec la promesse qu’ils seraient relocalisés dans des pays sûrs, a déclaré M. Dean. Mais, « jusqu’à présent, cinq personnes ont été relogées. Nous pouvons faire mieux que cela, et nous devons faire mieux que cela et les Nations Unies doivent faire mieux que ça… ».

« Si l’ONU est trop lente, il y aura des gens qui le paieront de leur vie. Cela n’est pas acceptable et si cela arrive je peux rejoindre ces gens qui croient qu’il faut réduire les subventions de l’ONU si elle ne peuvent pas faire leur travail ».

«Je suis un homme patient, mais je ne resterai pas passif si des personnes innocentes perdent la vie à cause de l’incompétence bureaucratique ».

« La bureaucratie n’est pas une excuse pour assassiner. Et le meurtre est dans l’esprit du gouvernement irakien et du gouvernement iranien, et nous devons faire mieux ».

M. Dean a dit qu’il reprenait les propos de l’ancien ambassadeur américain à l’ONU Bill Richardson, qui a qualifié le régime iranien du « plus grand danger au monde ».

L’Iran se distingue également pour être lié à la Corée du Nord en possédant le pire bilan en matière de droits humain, a-t-il dit.

« Il s’agit d’un régime qui soutient le terrorisme partout, des milliers d’Américains sont morts aux mains de ce régime, sans parler des dizaines de milliers d’autres et des centaines de milliers d’Iraniens ».

M. Dean a salué le «discours extraordinaire» de la dirigeante de la résistance Maryam Radjavi à la conférence du 2 février à Paris.  «Qui, à vos yeux, devrait être président de l’Iran, Ahmadinejad ou Mme Radjavi ? ».

« Et je répète la citation extraordinaire de la mère du bloggeur iranien assassiné, que Mme Radjavi a utilisée : «il était un lion et vous êtes des lâches ».

« J’y ajouterai quelque chose. Pour chaque blogueur iranien, comme pour chaque fils et fille de la révolution qui a eu lieu il y a plus de 200 ans dans mon pays, pour chaque personne assassinée par la police secrète en Iran, cinq de plus se lèveront, puis cinq de plus après cela, jusqu’à ce que l’Iran soit libre ».

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe