jeudi, février 2, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeGénéral de l'opposition syrienne : le régime iranien a subi une défaite...

Général de l’opposition syrienne : le régime iranien a subi une défaite majeure à Alep

Général de l'opposition syrienne : le régime iranien a subi une défaite majeure à Alep

NCRI – L’armée de Bachar al-Assad n’est pas sur le champ de bataille dans la ville d’Alep, et les soldats qui se battent pour faire gagner du terrain au dictateur syrien sont principalement des Pasdaran du régime iranien et leurs milices étrangères affiliées, notamment le Hezbollah libanais, selon le général de brigade Mithghal al-Batish de l’Armée syrienne libre.

La stratégie d’Assad pour la prise d’Alep au cours des cinq derniers mois consistait pour le Pasdaran et ses milices affiliées, à attaquer la ville à partir du sol, tandis que les jets russes bombardaient en l’air, a déclaré cette semaine le général al-Batish au site ncr-iran.org dans une interview.

Le régime d’Assad est notamment en train réaliser une « campagne de propagande lourde » à Alep pour décrire la scène comme si les forces d’Assad étaient présents dans les combats, a t-il dit.

« En réalité, il n’y a pas aucun soldat syrien de défense dans cette zone de guerre. Seuls quelques officiers supérieurs y ont été envoyés pour remonter le moral des forces d’Assad et dans le but d’obtenir un soutien international et des concessions dans les négociations à Genève. L’activité principale de ces commandants de l’armée est de servir de traducteurs et de guides pour les troupes étrangères qui sont présentes sur place » a t-il ajouté.

« Quand les bombardements russes ont pris fin, les forces de l’opposition syrienne révolutionnaire a lancé une contre-attaque et a connu de grandes victoires ».

Grâce à leurs victoires, l’Armée syrienne libre a réussi à montrer que ceux qui luttent pour Assad dans la région sont des « combattants étrangers et non pas des autochtones qui connaissent le terrain ».

« Ces victoires ont fortement démoralisé les forces d’Assad qui ont alors réalisé qu’ils avaient tort de compter sur le soutien de l’armée de l’air russe pour inverser la tendance ».

« Les forces révolutionnaires ont réussi à causer un taux élevé de pertes chez l’ennemi, ce qui a causé l’éliminiaton d’un grand nombre de forces des Pasdaran, de leurs milices et du Hezbollah. Ils ont également réussi à libérer neuf villages, dont un se trouvant sur une route de transit clé pour le transport de matériel humanitaire qui passe par Alep, Idlib et Hama ».

Le Général al-Batish a fait remarquer que les révolutionnaires de l’opposition syrienne avaient posté des photos de leurs victoires et aussi des forces du régime iranien qu’ils ont emprisonnés.

Le régime iranien a déployé des dizaines de milliers de forces, dont des Pasdaran et de son armée régulière, ainsi que des mercenaires étrangers en provenance d’Irak, du Liban, d’Afghanistan, du Pakistan et d’autres pays, en Syrie.

Les responsables de la Résistance iranienne ont déclaré que le régime iranien était stratégiquement embourbé en Syrie et n’était pas parvenu à atteindre son objectif stratégique pour soutenir la dictature de Bachar el-Assad, en aggravant ainsi l’effet des lourdes pertes sur le moral des forces iraniennes en Syrie.

Les combats de la semaine dernière se sont concentrés autour de la ville stratégique de Khan Tuman, au sud d’Alep, que le régime iranien avait cherché à capturer dans le cadre de son plan d’assiéger Alep. Les forces de Téhéran ont été repoussées de la zone.

 

Lire aussi : 

Présence croissante et pertes sans précédent du régime iranien en Syrie

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe