vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireForeign Policy : le CNRI a fait plus de 120 révélations sur...

Foreign Policy : le CNRI a fait plus de 120 révélations sur le programme nucléaire en Iran

CNRI – La revue Foreign Policy, connue pour le sérieux de ses analyses de politique étrangère, prévoit que le guide suprême des mollahs Ali Khamenei, ne respectera pas l’accord nucléaire provisoire et sabotera la conclusion d’un accord final.

Le site de Foreign Policy a publié le 27 janvier un article écrit par Raymond Tanter, ancien membre du Conseil de la Sécurité nationale des Etats-Unis sous Reagan et professeur émérite à l’université de Michigan.

Dans cet article, Raymond Tanter a écrit : « Le président Barack Obama se considère comme ‘le bon’ dans l’histoire du film ‘Le Bon, la Brute et le Truand’. Il attrape la Brute (le président iranien, Hassan Rohani) et concluent ensemble un deal (l’accord nucléaire). Mais avant de partager le butin (un futur prix Nobel de la Paix), celui qui fait office de Truand (le guide suprême des mollahs, Ali Khamenei) surgit et sabote le deal pour parvenir à son objectif (une bombe atomique). Est-ce qu’un tel scénario est totalement fantaisiste ? Pas tout à fait. »

Tanter ajoute : « L’offensive de charme de Rohani a fait croire à Obama l’illusion qu’il est ‘un bon gars’. Khamenei utilise cette image de Rohani pour faire avancer sa ruse (‘taqiyya’ dans le jargon des mollahs). Dans les négociations avec le ‘Grand Satan’, Khamenei essayera de ruser pour que les sanctions soient levées ou allégées et que de nouvelles sanctions ne soient pas mises en œuvre. »
Tanter poursuit : « Khamenei et les pasdaran cherchent à éliminer la principale organisation iranienne de résistance qui rejette les mollahs et qui dispose d’une réelle capacité de collectes d’information sur les agissements de ce régime. Jusqu’à présent, le CNRI a fait plus de 120 révélations sur les activités nucléaires suspectes du régime des mollahs. »

« J’ai publié en 2008 et 2012 un certain nombre de ces renseignements nucléaires obtenus auprès des dissidents iraniens dans la ville d’Achraf (en Irak) et à Paris. La majeure partie de ces renseignements a été validée et reconnue par des organismes indépendants tels que « the Institute for science and International Security » (ISIS) et « the Center for Strategic and International Studies ».

«Il est temps maintenant que Washington soutienne les dissidents iraniens basés en Irak afin d’empêcher que les régimes de Bagdad et de Téhéran détruisent cette source précieuse de renseignements sur les activités nucléaires du régime iranien et sur les ruses que ce régime utilise dans les négociations nucléaires » conclut Tanter.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe