lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeElBaradei appelle l'Iran à suspendre l'enrichissement d'uranium

ElBaradei appelle l’Iran à suspendre l’enrichissement d’uranium

ElBaradei appelle l'Iran à suspendre l'enrichissement d'uraniumAgence France Presse – Le directeur de l’Agence internationale de l’énergie atomique Mohamed ElBaradei a déclaré jeudi à la presse en arrivant à Téhéran qu’il essaierait de convaincre l’Iran de suspendre l’enrichissement de l’uranium.

"Nous espérons convaincre l’Iran de prendre des mesures permettant l’établissement de la confiance, incluant la suspension des activités d’enrichissement de l’uranium, jusqu’à ce que les questions en suspens (sur son programme nucléaire) soient clarifiées", a dit le directeur de l’AIEA à l’aéroport international de Mehrabad.

L’Iran a annoncé mardi avoir procédé le 9 avril à un enrichissement d’uranium, alors que le Conseil de sécurité des Nations-Unies lui a donné jusqu’au 28 avril pour cesser toute activité dans ce domaine.

M. ElBaradei a affiché son "espoir que le moment est propice à des solutions politiques, par les négociations", en "espérant que les conditions seront créées pour que toutes les parties retournent aux discussions".

Le directeur de l’AIEA doit rencontrer jeudi le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale Ali Larijani, négociateur en chef du dossier nucléaire iranien.
Il verra aussi le même jour le chef de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique, Gholamreza Aghazadeh, puis tiendra une conférence de presse avant de repartir.

L’AIEA avait demandé à l’Iran de rétablir le régime de contrôle renforcé de son programme nucléaire et de suspendre ses activités d’enrichissement de l’uranium, mais sans succès.

Le Conseil de sécurité, notifié du dossier par M. ElBaradei, a adopté alors une déclaration le 29 mars, donnant trente jours à l’Iran pour se plier aux demandes de l’AIEA, mais sans l’assortir d’une menace de sanctions.

Le directeur de l’Agence devra d’ici cette date rendre compte au Conseil et à l’AIEA de l’application ou non par Téhéran de ses obligations.

L’annonce par l’Iran de son enrichissement d’uranium a déclenché une vague de réprobation, notamment parmi les pays membres permanents du Conseil de sécurité.

La Maison Blanche a dénoncé l’"affront" infligé au Conseil et à l’AIEA et a ouvertement évoqué la possibilité de sanctions contre l’Iran, malgré les réticences russes et chinoises.

L’Iran assure que son programme nucléaire est strictement à objectif civil, mais de nombreux pays craignent qu’il n’ait aussi un but militaire pour obtenir la bombe atomique.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe