mercredi, mai 22, 2024
AccueilActualitésActualités: EconomieLes députés du parlement iranien alertent au sujet d’un effondrement économique

Les députés du parlement iranien alertent au sujet d’un effondrement économique

Les députés du parlement iranien alertent au sujet d’un effondrement économique

La hausse sans précédent du prix du dollar et la forte baisse de la valeur du rial iranien sur fond de conflits internes au régime entre les différentes factions ont exacerbé la situation. Les membres du parlement, dans une attaque directe contre l’administration d’Ebrahim Raïssi, le tiennent pour responsable du ralentissement économique.

Dans un aveu frappant, Moeinoddin Saïdi, membre du parlement du régime, a déploré l’effondrement économique du pays et le dysfonctionnement du gouvernement. Il a déclaré le 8 avril sur le site Entekhab : « Nous sommes témoins de l’augmentation quotidienne du prix du dollar ; le gouvernement prétend qu’il ne reconnaît pas le taux officiel de 65 000 tomans par dollar, mais votre refus de le reconnaître n’a aucune importance dans la détermination du prix. On dit parfois que nous sommes confrontés à un phénomène de dysfonctionnement du gouvernement concernant l’économie. »

Saïdi a ajouté : « La négligence existe dans toutes les branches exécutives du pays ; Aujourd’hui, le prix des pièces d’or augmente et affecte la table du peuple, mais aucune mesure sérieuse n’a été prise par le gouvernement et le parlement. »

Un autre membre du Parlement, Javad Nikbin, a exprimé ses inquiétudes le même jour : « Depuis hier, le taux de change a augmenté de mille tomans. Je me souviens que dans ce même Parlement l’année dernière, lorsque le taux de change dépassait les trente mille tomans, mes collègues et moi disions que le président devait venir et même être destitué. Aujourd’hui, le prix en dollars a dépassé les 65 000 tomans, et même les pièces de monnaie, dont on disait autrefois qu’elles valaient entre 13 et 14 millions de tomans, dépassent désormais les 45 millions de tomans ! »

Pendant ce temps, d’autres membres du parlement du régime ont critiqué l’administration de Raïssi, déclarant que la récente session conjointe entre le parlement et le gouvernement sur cette question a été vaine.

Zabihollah Azami Saradoui, un autre député a déclaré : « Cette session n’a donné aucun résultat et ne contribue en rien aux moyens de subsistance de la population. Des prévisions pessimistes suggèrent que le dollar continuera de fluctuer à la hausse cette année. Le président Raisi affirme que les institutions inflationnistes doivent être contrôlées, mais que les problèmes des citoyens ne peuvent pas être résolus par de simples rhétoriques. »

Le député Hojatoleslam Firouzian a également exprimé sa déception en déclarant : « Ils ont ajouté 20 % aux salaires des employés du gouvernement, alors qu’avec l’augmentation du taux de change, plus de 20 % de leurs salaires sont déduits ».

Kazem Delkhosh Abatari, un autre député, a rejeté l’affirmation d’Ebrahim Raisi selon laquelle la hausse du dollar est due à des circonstances régionales, déclarant : « Le dollar n’augmente pas en fonction des conflits régionaux et des problèmes internationaux. Le gouvernement met la monnaie entre les mains de ceux qui savent l’exploiter.»

Parallèlement, Yahya Ebrahimi a prévenu : « Une forte augmentation du prix du dollar a commencé avant les vacances de Nowruz, et maintenant le prix a atteint environ 65 000 tomans. Si cette tendance se poursuit, on peut s’attendre à un dollar d’une valeur de 100 000 tomans dans les mois à venir. Les chiffres de l’inflation dans le pays sont annoncés à 40 ou 50%, ce qui est en réalité plus, et de jour en jour, la situation des gens devient plus tragique et leur table se rétrécit. »