vendredi, janvier 27, 2023
AccueilActualitésActualités: SociétéEchec du régime iranien dans le filtrage du cyberespace

Echec du régime iranien dans le filtrage du cyberespace

Echec du régime iranien dans le filtrage du cyberespace

CNRI – Un mollah proche du Guide Suprême iranien, Ali Khamenei, a reconnu l’échec du régime pour empêcher l’utilisation par les jeunes du cyberespace et des réseaux sociaux, déclarant que la solution pour le cyberespace n’est pas le filtrage.

Nasser Makarem Shirazi a déclaré le 17 août Machhad : « Nous l’avons mentionné à plusieurs reprises aux autorités et en avons discuté ; nous croyons que la solution aux problèmes du cyberespace n’est pas le filtrage, or nous ne devons pas laisser les jeunes s’infecter avec le cyberespace. Une attention et une surveillance particulière est nécessaire dans ce sens (…) Parmi les principales questions abordées dans les universités, celle qui consiste à empêcher l’expansion du cyberespace et des médias sociaux malsains est très importante, car les espaces virtuels occupent 90 pourcent du marécage et bourbier du cyberespace mondial, et nous devons penser à un plan pour cela. »

Ce dignitaire théocratique a affiché les craintes du régime au sujet du nombre croissant de jeunes qui se tournent vers le cyberespace.

Voici quelques-unes de ses précédentes réactions à cet égard : « Nous devons admettre qu’il y a un risque important qu’une embuscade nous soit tendue. Nos chers jeunes … attention, accordez une attention particulière au fait que Internet et le cyberespace et les outils d’information … sont à la solde des ennemis ; ce sont les outils de domination culturelle (…) Les réseaux sociaux sont maintenant en train de devenir un marécage et un bourbier, et l’ennemi veut enlever l’énergie des jeunes. J’ai pleuré hier pour avoir entendu les rapports sur la cybercriminalité… et l’invasion anti-culturelle de l’ennemi. »

Le cyberespace est devenu une des principales préoccupations du régime des mollahs et elle est telle que, selon le Brigadier général Gholam Hossein Gheibparvar, chef de l’Organisation Bassidj (la milice répressive des pasdaran), « l’espace virtuel est le champ de bataille et le système ne devrait pas aborder cette question avec une douce illusion ».

Cité par l’agence de presse officielle ISNA, le 11 août 2017, le commandant de la milice du Bassidj a exprimé son inquiétude au sujet de la « conquête par l’ennemi des tranchées du régime » dans le cyberespace et exhorté les forces du régime à « retourner aux tranchées désertes pour faire face à l’ennemi. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe