vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeDécès dune amie fidèle de la Résistance iranienne

Décès dune amie fidèle de la Résistance iranienne

CNRI – Une amie fidèle de la Résistance iranienne vient de séteindre à Londres. Le Dr. Mandana Alijani, a été emportée par la maladie le 6 avril, à lâge de 32 ans.

Présente dans toutes les campagnes de la résistance, Mandana faisait preuve dun dévouement infatigable pour dénoncer la dictature des mollahs en Iran. Elle avait elle-même organisé bon nombre dévénements. Elle était pour toute la communauté iranienne en exil en Grande-Bretagne, mais surtout pour la jeune génération, un exemple de volonté, de courage, de détermination et de sens des responsabilités.

 

CNRI – Une amie fidèle de la Résistance iranienne vient de séteindre à Londres. Le Dr. Mandana Alijani, a été emportée par la maladie le 6 avril, à lâge de 32 ans.

Présente dans toutes les campagnes de la résistance, Mandana faisait preuve dun dévouement infatigable pour dénoncer la dictature des mollahs en Iran. Elle avait elle-même organisé bon nombre dévénements. Elle était pour toute la communauté iranienne en exil en Grande-Bretagne, mais surtout pour la jeune génération, un exemple de volonté, de courage, de détermination et de sens des responsabilités.

Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, en présentant ses sincères condoléances à la famille de la défunte, a salué la mémoire de Mandana comme celle dune héroïne des temps modernes dont le souvenir brillera à jamais.

Chirurgien, gastro-entérologue, Madana Alijani défendait avec passion la résistance et les Moudjahidine du peuple de la Cité dAchraf en Irak.

Après le 17 juin 2003, en défense de Maryam Radjavi, présidente élue de la résistance iranienne, elle avait rejoint en France les grévistes de la faim venus de toute lEurope, dAmérique et dAustralie, après la rafle honteuse dans les bureaux du Conseil national de la Résistance iranienne à Auvers-sur-Oise. Elle prodiguait inlassablement des soins aux grévistes.

Atteinte dun cancer aux poumons, elle a traversé les trois années de cette dure épreuve avec une pugnacité qui a déconcerté ses médecins. Elle a refusé de baisser les bras un seul instant dans ce combat inégal, réservant toujours le meilleur delle-même à ses activités en faveur de la Résistance. Elle avait même tenu, bien que la maladie ait atteint tous ses poumons, à participer au sit-in de Genève devant le Haut commissariat pour les réfugiés en défense des droits dasile des Moudjahidine dAchraf.

La Résistance iranienne présente ses condoléances les plus sincères à sa famille, particulièrement à sa mère Soussan Baghdadchi, et à tous ses amis de la Résistance en Grande-Bretagne et dans le monde.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe