vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsMassacre de 1988 en Iran : le témoignage d’Ebrahim Khaksar

Massacre de 1988 en Iran : le témoignage d’Ebrahim Khaksar

Le témoignage d’Ebrahim Khaksar, un ancien prisonnier politiques iranien sur le massacre de 1988 en Iran :

« Trois membres de ma famille ont été tués par les sbires du régime iranien. Deux de mes cousins et mon frère. Les premiers martyrs de ma famille étaient Gholamreza Khaksar, mon cousin, qui était le candidat de l’OMPI dans la région occidentale de l’Iran, pour les ville de Qasres-e-Shireen, Gilan-e-Garb et Sar-e- pôle Zahab. Il a été arrêté en 1981 à Hamadan, puis il a été exécuté par un peloton d’exécution.

The 1988 Massacre of Political Prisoners in Iran: Eyewitness Accounts, Ebrahim Khaksar

Le deuxième martyr de la famille était mon cousin Jahanbakhsh Khaksar, qui a été arrêté dans la rue en 1981 juste pour avoir distribué une publication de l’OMPI.

Il a été emprisonné pendant trois ans dans la prison de Diesel Abad à Kermanshah. C’était une situation très douloureuse. Après beaucoup d’efforts, sa famille a obtenu sa libération. Mais il a été empoisonné par le régime juste avant sa libération et a été jeté devant sa résidence. J’étais présent et j’en ai été témoin moi-même.

Nos parents et amis avaient prévu une célébration ce jour-là. Ils étaient très heureux, et la famille nous a invités à l’accueillir alors qu’il rentrait à la maison.

Mais soudain, nous été informé que son corps souffrant avait été jeté au milieu du quartier juste à côté de sa résidence.

Nous l’avons emmené en voiture à l’hôpital, mais malheureusement, il a est mort en route.

Lorsque nous avons annoncé la nouvelle à son père et à sa mère âgés, les cris de sa mère et de ma mère et les cris de ses sœurs ont transformé la célébration en deuil.

La nourriture a été renversée ; le feu pour préparer la nourriture a été éteint. La nappe et tout ce qui était mis a été retiré. Tout le monde pleurait et criait « maudit soit Khomeini ».

En apprenant la nouvelle, son père a eu une crise cardiaque ; il ne put supporter cette douleur et mourut quelques temps plus tard.

Le prochain martyr était mon frère. Abbas Khaksar. Abbas a été arrêté en 1981 juste pour avoir soutenu l’OMPI. Il a été en prison pendant trois ans. Après sa libération au bout de trois ans, il a de nouveau été arrêté et exécuté lors du massacre de 1988 par les sbires de Khomeiny.

Nous avions entendu parler du massacre, de la pendaison ou de la fusillade et de l’enterrement des corps des victimes dans des fosses communes.

Mais la nouvelle du martyre d’Abbas était différente. Abbas et ses compagnons de cellule ont été enterrés vivants. Un parent, venu d’Iran, a déclaré qu’Abbas et le groupe de prisonniers qui avaient été emmenés pour le massacre ont été enterrés vivants. Ils ont été mis dans une fosse commune et ils ont jeté de la terre sur eux avec un chargeur. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe