lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceDroits de l'Homme:des militants appellent à protéger les réfugiés d'Iran en Irak

Droits de l’Homme:des militants appellent à protéger les réfugiés d’Iran en Irak

Eric Sottas, OMCTAgence France Presse, 5 août – Des défenseurs de droits de l'homme ont appelé mercredi la communauté internationale à protéger les opposants iraniens réfugiés en Irak, qui ont été arrêtés la semaine dernière et qui sont, selon eux, menacés d'explusion dans leur pays d'origine.

L'Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT) et le vice-président du Comité consultatif des droits de l'Homme de l'ONU, Jean Ziegler, ont expliqué lors d'une conférence de presse qu'ils craignaient que les 35 personnes arrêtées la semaine dernière dans le camp d'Ashraf soient renvoyées en Iran où elles risquent, selon eux, d'être exécutées.

De mardi à jeudi, de violents affrontements ont opposé les Moudjahidine du Peuple et les forces de sécurité irakiennes qui ont pénétré dans le camp d'Ashraf, à quelque 80 km au nord de Bagdad, pour installer un poste de police.

Onze résidents du camp ont péri, selon une source de sécurité irakienne, douze selon les Moudjahidine qui affirment que 32 des personnes arrêtées par les forces de sécurité sont "détenues dans de mauvaises conditions" dans un camp militaire où elles ont été "torturées et maltraitées".

Selon le secrétaire général d'OMCT, Eric Sottas, les opposants iraniens arrêtés risquent "des exécutions sommaires" s'ils sont renvoyés dans leur pays. Il accuse la communauté internationale de passivité : "il y a eu de manière incompréhensible une sorte de passivité de la part des instances internationales de quelque niveau qu'elles soient".

"Il faut rétablir un système de protection des camps", a plaidé M. Sottas disant craindre de nouveaux incidents.

"Le plus pratique serait que les Américains assument leurs responsabilités et réinterviennent pour assurer leur protection", a-t-il ajouté, proposant que cette protection soit transférée "à une force internationale" après le départ des troupes américaines d'Irak.

"C'est honteux", s'est indigné Jean Ziegler. "Les Etats-Unis et l'Union européenne devraient avoir honte de ce qu'ils ont fait", a-t-il ajouté, dénonçant leur inaction.

Quelque 3.500 Moudjahidine du Peuple, organisation considérée comme terroriste par Washington, vivent dans le camp d'Ashraf.

(AFP)

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe