vendredi, décembre 9, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: NucléaireIran : les pasdaran s’acharnent sur les jeunes manifestants dans plusieurs points...

Iran : les pasdaran s’acharnent sur les jeunes manifestants dans plusieurs points de la capitale

Téhéran, Baharestan, 5 août 2009CNRI – Suite à l’investiture Ahmadinejad, ce mercredi, les manifestants se sont rassemblés par groupes de centaines de personnes dans divers points de la capitale, notamment sur les boulevards Jomhouri, Sepahsalar, Nasser Khosro, Saadi, Mirdamad et les places Azadi, Sadeghieh et Vanak. Des escarmouches se poursuivent entre les forces de la répression et les manifestants.

Sur la place Sadeghieh un groupe d’une centaine de manifestants s’est rassemblé soudain et s’est mis à scander « Allah-o-Akbar » et « Mort au dictateur ». Les pasdaran, la brigade antiémeutes et la milice du Bassidj ont tiré des grenades lacrymogènes pour les disperser.

Sur la place Vanak, les forces répressives ont violemment chargé un groupe qui lançait des slogans contre le régime, dont certains filmaient la scène avec leurs téléphones portables. Une femme et deux jeunes gens ont été arrêtés, selon les témoins. La circulation était au point mort et les conducteurs klaxonnaient bruyamment en solidarité avec les manifestants.

Les quartiers populaires du sud de la capitale se sont également embrasés. À Javadieh, des groupes de jeunes manifestants en ont décousu avec les voltigeurs du Bassij à motos.

Le quartier du bazar de Téhéran a aussi été la scène de manifestations. Plusieurs banques et magasins avaient fermé en signe de grève. Les manifestants ont mis le feu à un pavillon connexe des forces de sécurité de l’État dans le bazar de Téhéran. Sur la place de la gare centrale et le boulevard Molavi des heurts ont également été rapportés.

En plus des gaz lacrymogènes et au poivre, les forces répressives ont utilisé pour la première fois des gaz non identifiés qui ont des effets très nocifs.

Par ailleurs, des centaines de familles de détenus se sont rassemblées devant la prison d’Evine et le ministère de la justice des mollahs pour réclamer des informations sur le sort de leurs proches.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 5 août 2009

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe