lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsDeux joueurs iraniens de kabaddi demandent l'asile en Australie et dénoncent la...

Deux joueurs iraniens de kabaddi demandent l’asile en Australie et dénoncent la corruption du régime

Deux joueurs iraniens de kabaddi demandent l'asile en Australie et dénoncent la corruption du régime

Deux membres de l’équipe nationale iranienne de Kabaddi refusent de retourner dans leur pays après la Coupe du monde de Kabaddi en Australie. Ils demandent plutôt asile après avoir été menacés par le chef de la Fédération iranienne de Kabaddi de « sanctions sévères ».

Mojtaba Shadkam et Amir Dehqani ont déclaré sur une radio en langue persane que le sport professionnel en Iran est dirigé par les forces répressives du régime des mollahs et est totalement corrompu.

Le médaillé de bronze, Shadkam, a déclaré : « L’environnement sportif en Iran est dominé par la corruption. Les présidents des fédérations sportives en Iran sont principalement des agents de renseignement et des membres du Corps des gardiens de la révolution islamique (pasdaran) qui ne sont guère préoccupés par le sport.

Ils sont loin d’être les seuls athlètes en Iran qui sont mécontents de la façon dont le sport est gérée et ne sont pas contents que l’on se serve d’eux pour promouvoir le régime.

Shadkam, qui a également participé au championnat national de lutte libre, a déclaré : « Nos managers sportifs ne font que servir la dictature du régime. Il est donc difficile de trouver un athlète national qui n’en a pas assez de la situation sportive en Iran. »

Selon Shadkam, « Aucun membre d’équipes nationales ne veut être utilisé comme un panneau d’affichage pour promouvoir un système politique corrompu. Les véritables membres des équipes nationales sont des athlètes qui veulent la gloire pour leur peuple et les rendre fiers et heureux. »

Il a poursuivi : « Quiconque adopte une position un peu différente [de celle des responsables du régime] risque d’être étiqueté comme [un agent étranger]. Même en dehors des arènes sportives, les athlètes nationaux sont constamment surveillés de peur qu’ils ne se comportent contre l’idéologie du système au pouvoir. Ils s’attendent à ce que nous travaillions dans des ateliers de misère en tant que agents du système. »

Mais pourquoi demander l’asile ?

Dehqani, qui a remporté une médaille de bronze à la Coupe du monde de Kabaddi en 2014, a déclaré : « Nous avons toujours eu des heurts avec les autorités sur des décisions injustes et sur le non-respect des droits des sportifs. A Melbourne, en Australie, nous avons eu des heurts similaires avec le président de la Fédération de Kabaddi. Il nous a accusés d’avoir franchi les lignes rouges de l’Iran et nous a menacés de sanctions sévères à notre retour à Téhéran. »

La fédération iranienne de Kabaddi avait insisté pour que les joueurs reviennent bientôt.

Le Kabaddi

Le Kabaddi est un sport de contact qui se joue en équipe et qui est très populaire en Asie du Sud. La Coupe du monde Punvec Kabaddi 2018 a débuté le 22 avril au Lakeside Stadium à Albert Park, avec huit équipes venant de l’Australie, du Canada, de l’Inde, de l’Iran, de la Nouvelle-Zélande, du Pakistan, du Royaume-Uni et des États-Unis.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe