mercredi, novembre 30, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsDeux hommes exécutés à Bandar-Abbas au sud de l’Iran

Deux hommes exécutés à Bandar-Abbas au sud de l’Iran

CNRI – Le dimanche 26 juillet, deux hommes ont été pendus dans la principale prison de Bandar Abbas (ville portuaire située au sud de l’Iran, sur les rives du golf Persique). Ces deux hommes, originaires de la province de Sistan-Baloutchestan (au sud-est de l’Iran) avaient été emprisonnés à Bandar Abbas pendant les deux dernières années.

La pendaison de ces deux prisonniers a eu lieu au lendemain de la pendaison de trois autres prisonniers dans la ville d’Ilam (à l’ouest de l’Iran).

Le mercredi 22 juillet le régime des mollahs a procédé à l’exécution collective de 10 prisonniers dans la prison de Gowhardacht (Radjaï-Chahr), située près de Karaj, à l’ouest de Téhéran. Un autre prisonnier a été pendu le même jour dans la ville d’Ispahan (au centre de l’Iran).

Ces exécutions ont eu lieu simultanément avec une grande manifestation des enseignants iraniens la semaine dernière devant le parlement des mollah (Majlis) pour exiger la liberté de leurs collègues emprisonnés et le respect de leurs droits fondamentaux.

Confronté à une hausse du mécontentement de la population et incapable de répondre aux demandes légitimes des Iraniens dont la majorité vivent sous le seuil de pauvreté, le fascisme religieux au pouvoir en Iran – surnommé par les Iraniens « le parrain de Daech» – a intensifié la répression à l’intérieur du pays.

Le jeudi 23 juillet, Amnesty International a déclaré qu’entre le 1er janvier et le 15 juillet 2015, le régime iranien a exécuté 694 personnes.

« Le nombre élevés des exécutions en Iran durant le premier semestre de cette année brosse un tableau sinistre de la machine de l’Etat dans ce pays » a déclaré Amnesty International.

Depuis que le mollah Hassan Rohani a pris ses fonctions en tant que président du régime iranien, plus de 1800 prisonniers ont été exécutés en Iran.

Si la communauté internationale, en particulier l’Union européenne et les Etats-Unis, continuent à fermer les yeux sur la situation catastrophique des droits de l’Homme en Iran, cela encourage le régime des mollahs à poursuivre et intensifier la répression en Iran. Toutes les relations avec le régime iranien doivent être conditionnées à une amélioration de la situation des droits de l’Homme en Iran et en particulier, à la libération de tous les prisonniers politiques.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe