samedi, novembre 26, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafLes législateurs britanniques demandent à l’ONU de soutenir les opposants iraniens du...

Les législateurs britanniques demandent à l’ONU de soutenir les opposants iraniens du Camp Liberty

« Le Comité Parlementaire britannique pour un Iran Libre (British Parliamentary Committee for Iran Freedom, BPCIF) a vivement critiqué la semaine dernière le gouvernement irakien pour avoir ordonné à ses forces d’empêcher l’entrée de biens, de carburant, et d’éléments de fosses septiques à un camp de réfugiés iraniens à l’aéroport de Bagdad. Le Camp Liberty, une ancienne base militaire américaine, est le camp qui héberge 3 000 membres du groupe d’opposition iranien l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI) », écrit l’hebdomadaire chrétien Church Times

« Les Moudjahidine affirment que l’ordre de bloquer l’entrée aux ravitaillements et aux équipements vient du Conseiller irakien à la Sécurité Nationale, Faleh Fayaz. Les températures à Bagdad la semaine dernière étaient proche de 50°C, incitant le gouvernement irakien à fermer toutes les institutions d’état pour une journée », écrivait vendredi l’hebdomadaire anglican.

 « Néanmoins, les troupes qui gardent l’une des entrées de l’aéroport n’ont pas laissé passer les services vitaux destinés au Camp Liberty. Un porte-parole du Conseil National de la Résistance Iranienne a affirmé que le carburant était nécessaire pour « faire marcher les groupes électrogènes qui fournissent les services de survie élémentaires. Les résidents souffrent de coups de chaleur dans les conteneurs en métal dans lesquels ils sont forcés de vivre actuellement », ajoute-t-il. 

« Les députés et pairs ont prévenu que le camp était au bord d’une catastrophe humanitaire, et ont exhorté les États-Unis, l’Union Européenne et les Nations Unies à prendre des mesures immédiates dans le but d’abolir les « restrictions répressives pour les membres de l’opposition iranienne résidants au camp »». 

Le BPCIF a également fait part de ses recommandations au gouvernement britannique pour une nouvelle politique, « soutenues par près de 100 députés de tous les principaux partis et par des membres de la Chambre des lords, qui requièrent une politique de fermeté envers l’Iran, et un soutien à l’opposition démocratique iranienne, la Conseil National de la Résistance Iranienne », a ajouté le Church Times.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe