samedi, février 4, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsDes prisonniers politiques sont en grève de la faim pour protester contre...

Des prisonniers politiques sont en grève de la faim pour protester contre les brutalités

Des prisonniers politiques sont en grève de la faim pour protester contre les brutalités

CNRI – Selon les rapports parvenus d’Iran, les prisonniers politiques incarcérés dans la section 4 du quartier 12 de la prison de Gohardasht en Iran sont en grève de la faim pour une durée indéterminée à la suite d’une descente violente de la garde répressive transferer de force les prisonniers politiques et de prisonniers de conscience dans le quartier 10 après les avoir battus et humiliés.

Le quartier 10 de la prison de Gohardasht à Karaj, dans la banlieue ouest de Téhéran, contrairement aux règlements de la prison, est équipé de 40 caméras de vidéosurveillance et de soixante-quatre appareils de surveillance. Les agents ont également empêché le transfert des médicaments et équipements des prisonniers malades.

Aucun des réfrigérateurs, des télévisions et la nourriture appartenant aux prisonniers n’a été transféré dans le quartier 10 et, sur les ordres des autorités pénitentiaires, les prisonniers politiques et les prisonniers de conscience dans ce quartier n’ont accès qu’aux rations de nourriture de la prison.

À cause du manque de transfert des appareils de purification d’eau et de distributeur d’eau dans ce quartier, l’accès des prisonniers à une eau adéquate est inexistant. À cause de la fermeture et de l’obstruction de toutes les ouvertures de la prison vers l’extérieur, de nombreux détenus souffrent d’effets négatifs pour leur santé.

Deux frères, Zaniyar et Loghman Moradi, qui font partie des prisonniers transférés dans ce quartier sont mis sous pression par les autorités pour mettre fin à leur grève. Zaniyar Moradi, un prisonnier politique condamné à mort, a été menacé de mettre en œuvre sa peine si ses protestations se poursuivaient.

On a dit aux prisonniers que ce transfert forcé avait eu lieu sur ordre du chef de l’Organisation des prisons du pays, dans le but d’empêcher la fuite d’informations et la publication de déclarations venant de ce lieu.

Les 53 prisonniers qui ont été transférés dans le quartier 10 de la prison de Gohardasht ont annoncé qu’ils poursuivraient leur grève de la faim jusqu’à leur retour dans le quartier 2.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe