lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsDes Néerlando-Iraniens protestent à La Haye sur la poursuite des exécutions en...

Des Néerlando-Iraniens protestent à La Haye sur la poursuite des exécutions en Iran

Des Néerlando-Iraniens protestent à La Haye sur la poursuite des exécutions en Iran

CNRI – Des centaines de manifestants étaient rassemblés à La Haye, samedi, pour protester contre les exécutions en cours en Iran. Des manifestants se sont réunis en solidarité avec les victimes du régime cruel des mollahs, parmi eux se trouvaient les membres des communautés néerlandophones Iraniens et sympathisants du Conseil national de la Résistance iranienne.

Ils ont exhorté le gouvernement néerlandais à condamner les exécutions et à appeler à un arrêt immédiat des exécutions et de la torture en Iran. Ils ont fait valoir que toute amélioration des relations avec le régime iranien devrait être subordonnée à une amélioration de la situation des droits de l’homme.

Ce rassemblement, le 20 août, était le dernier d’une longue lignée des manifestations similaires à travers l’Europe depuis qu’un enregistrement audio a été diffusé qui prouve l’implication du régime dans le massacre de 1988.

Les manifestants du monde entier ont appelé le Conseil de sécurité de l’ONU à poursuivre les fonctionnaires du régime responsables du massacre de 1988 en Iran. La semaine dernière, des dizaines de manifestants ont participé à une grève de la faim de trois jours à La Haye, avec des manifestations similaires à Londres et à Oslo.

Ces manifestations coïncident avec le massacre de 1988 durant lequel 30 000 prisonniers politiques, pour la plupart des membres de la force de résistance iranienne, l’organisation des moudjahidines du peuple d’Iran (OMPI) – ont été exécutées au cours d’un été.

Plus tôt ce mois-ci, un enregistrement audio d’une réunion de la « commission de la mort » a été diffusé qui a révélé que le régime était en effet derrière le massacre qu’ils ont essayé d’effacer de l’histoire. Bon nombre des personnes impliquées dans le massacre, décrit par Amnesty International comme un crime contre l’humanité occupe toujours des positions de haut rang dans le régime aujourd’hui.

Depuis début août, le régime a exécuté des dizaines de personnes, dont 25 prisonniers politiques le 2 août. Le nombre total de personnes exécutées en Iran sous le mandat de trois ans du président Hassan Rohani est de presque 3000.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe