mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceDes experts internationaux et des ONG appellent à la fin des exécutions...

Des experts internationaux et des ONG appellent à la fin des exécutions en République islamique d’Iran

et à la protection des résidents du camp d’Achraf (Irak)

Genève, le 9 mars – Parallèlement à la 16e session du Conseil des droits de l’homme, une réunion a eu lieu sur l’invitation de l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT / réseau SOS-Torture), France Libertés – Fondation Danielle Mitterrand et le Mouvement Contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) le 9 mars 9 2011. La réunion a débattu des derniers événements dans la République islamique d’Iran ainsi que sur la situation humanitaire dramatique qui prévaut à la Cité d’Achraf en Irak, dont les 3.400 habitants sont des non-combattants désarmés protégés par la Convention de Genève (en particulier l’article 45). Les représentants des Etats-Unis, l’ancienne puissance occupante, avaient donné des garanties écrites à chaque individu dans le camp assurant leur sécurité.

 

Les points suivants ont été recommandés au cours de cette réunion  privée :

1. Condamner les violations flagrantes et généralisées des droits de l’homme en Iran.
2. Condamner toutes les exécutions de prisonniers politiques, notamment les exécutions de parents de résidents d’Achraf,
3. Exhorter le gouvernement de la République islamique d’Iran à libérer immédiatement toutes les personnes arrêtées lors des émeutes en Iran,
4. Soutenir le projet de résolution qui va être présenté lors de la 16e session du Conseil des droits de l’homme sur l’Iran, demandant la nomination d’un Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’homme en République islamique d’Iran et exhorter les États membres à appuyer l’adoption du projet de résolution.
5. Trouver une solution à long terme pour la Cité d’Achraf, ce qui pourrait contribuer à des changements fondamentaux en Iran et en Irak.
6. Appeler le gouvernement irakien à protéger les résidents d’Achraf.
7. Appeler le gouvernement suisse à assurer l’application de la 4e Convention de Genève.
8. Appeler le Haut-commissaire aux droits de l’homme l’ONU à mettre la protection des résidents du camp d’Achraf en tête des priorités de son Bureau.
9. Appeler l’Organisation des Nations Unies et les États-Unis à prendre des mesures urgentes pour protéger le camp d’Achraf. Les mesures essentielles devant au moins  inclure:
• Recourir à tous les leviers possible pour forcer le gouvernement irakien à retirer les haut-parleurs et à mettre fin à la torture psychologique des résidents et à cesser toutes sortes de méthodes de harcèlement contre les résidents du camp, toutes les tentatives mettant en danger leur sécurité, en particulier retirer toutes les séries de haut-parleurs qui jour et nuit diffusent des menaces et des insultes dans le but de démoraliser les habitants.
• Que les Nations Unies installent une équipe de surveillance permanente à Achraf et que les USA protègent l’équipe de l’ONU avec une petite unité militaire.

Genève, le 9 mars 2011

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe