vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeDepuis l'offre de l'UE, l'Iran a limité sa coopération

Depuis l’offre de l’UE, l’Iran a limité sa coopération

Depuis l’offre de l’UE, l’Iran a limité sa coopérationBloomberg – L’Iran a réduit sa coopération avec les inspecteurs de l’agence atomique des Nations Unies depuis l’annonce d’une offre d’avantages soutenue par les Etats-Unis et visant à la suspension de sa production de combustible nucléaire, ont déclaré aujourd’hui des diplomates de l’Union Européenne.

« La coopération avec l’agence a été quasiment réduite à néant », a annoncé Francois-Xavier Deniau, ambassadeur français auprès de l’Agence internationale de l’Energie atomique de l’ONU à Vienne. Il délivrait un communiqué au nom de l’UE.

 

L’AIEA a annoncé que l’Iran avait redémarré l’enrichissement d’uranium le 6 juin, jour où les avantages économiques et commerciaux de l’UE ont été présentés à Téhéran.

L’ambassadeur de l’Iran auprès de l’AIEA, Aliasghar Soltanieh, a déclaré aujourd’hui que son pays était prêt à négocier « sans condition préalable », rejetant la stipulation selon laquelle l’Iran doit suspendre l’enrichissement avant que les pourparlers puissent commencer. « La politique de la carotte et du bâton a toujours été contre-productive », a-t-il dit. La réponse officielle de l’Iran à l’offre sera donnée « en temps utile », a affirmé Soltanieh.

A Téhéran, le guide suprême de l’Iran, l’ayatollah Ali Khamenei, a déclaré aujourd’hui que le pays « ne plierait pas sous ces pressions et la poursuite de ces progrès scientifiques était cruciale et constituait un droit fondamental », a rapporté l’AFP.

Des pièces détachées d’avion

L’UE attend une « réponse positive » à l’ « offre ambitieuse » de mesures incitatives, a affirmé Deniau. L’Europe propose à l’Iran l’accès aux technologies nucléaires, des pièces détachées d’avion et un siège à l’Organisation Mondiale du Commerce s’il abandonne la production de combustible nucléaire.

Le chef de la politique étrangère de l’UE, Javier Solana, qui a présenté l’offre à Téhéran la semaine dernière, a dit qu’il espérait une réponse de l’Iran aujourd’hui. Solana a eu hier une conversation téléphonique « constructive » avec le négociateur nucléaire en chef iranien, Ali Larijani, a rapporté l’Agence France Presse.

Les Etats-Unis accusent l’Iran de développer la bombe en violation du Traité de Non-prolifération. L’Iran maintient que son programme est destiné à la génération d’électricité dans le respect de cet accord.

Le directeur général de l’AIEA, Mohamed ElBaradei, a déclaré aux 35 membres du conseil des gouverneurs, réunis pour le quatrième jour, que les inspecteurs n’avaient fait « aucun nouveau progrès » dans la détermination de la nature des travaux nucléaires de l’Iran.

L’Amérique est également disposée à participer à des négociations directes avec l’Iran, mettant fin à un embargo diplomatique de 27 années, dès que le pays aura suspendu l’enrichissement d’uranium.

« Nous espérons que les leaders iraniens vont penser à ce qui est mieux pour la sécurité économique à long terme des Iraniens », a déclaré aujourd’hui l’ambassadeur américain à l’AIEA, Greg Schulte, dans un discours. L’Iran va faire face à une action du Conseil de Sécurité qui a le pouvoir d’imposer des sanctions s’il n’accepte pas l’offre, selon Schulte.

L’Iran a un délai de quelques « semaines » pour accepter l’offre, selon les Etats-Unis.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe