samedi, février 4, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeDéclaration de Maryam Radjavi sur l’investiture du nouveau président des mollahs en...

Déclaration de Maryam Radjavi sur l’investiture du nouveau président des mollahs en Iran

CNRI – Parler de président modéré dans le fascisme religieux au pouvoir en Iran, où le pouvoir et toutes les institutions clés sont contrôlés par le guide suprême, n’est rien d’autre qu’une tromperie.

Ce régime est la menace la plus sérieuse à la paix et à la sécurité pour tous les pays de la région. 

Ce régime n’a apporté que la répression et la tuerie au peuple iranien, le terrorisme, la crise et la guerre à la région.  Il cherche maintenant à se doter de l’arme nucléaire à n’importe quel prix.

Rohani fait partie du système depuis trente ans. Il est une figure clé du système militaire, du renseignement et de la sécurité du régime. Il a été 16 ans secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale. Il a aussi été membre du Conseil suprême de la défense pendant des années. 

Il a reconnu avoir participé activement à la répression du soulèvement étudiant de l’été 1999. En tant que négociateur en chef sur la question nucléaire de la dernière décennie, il s’est clairement vanté d’avoir dupé la communauté internationale sur les efforts du régime pour avoir la bombe.

Le régime iranien va une fois de plus  essayer de fourvoyer la communauté internationale sous le prétexte d’un nouveau président afin de gagner du temps pour ses projets dangereux, comme se doter de la bombe atomique, sauver le dictateur syrien et imposer son hégémonie absolue sur l’Irak.

Pendant que le régime prétend, à travers Rohani, être intéressé à des négociations avec la communauté internationale, il accélère ses activités nucléaires, envoie des forces et des armes en Syrie via l’Irak.

Attendre qu’une dictature religieuse devienne modérée est un mirage avec lequel le régime des mollahs a trompé le monde pendant 30 ans.

Comme je l’ai dit, le jour où Rohani a été déclaré nouveau président du régime, tout pas vers la modération sera jugé à l’aune des critères suivants :
* Respect des droits humains dont
* La liberté d’expression,
* la libération de tous les prisonniers politiques,
* la liberté d’activités pour tous les partis politiques,
* stopper son ingérence belliciste en Syrie et en Irak,
* abandonner son projet de bombe nucléaire.

Sans ses mesures, parler de modération est une illusion ou de la tromperie.

40 jours après la mascarade électorale, la situation en Iran s’est aggravée avec une vague d’exécutions dans tout le pays, des jeunes pendus en public et la poursuite de la politique de tuerie et de bains de sang en Irak et en Syrie.

Les mollahs ont peur de toute réforme sérieuse, parce qu’elle mènera rapidement à la chute de leur régime. 

Le peuple iranien veut un changement de régime dans sa totalité et l’instauration de la démocratie, de la paix et de la justice. Il ne manquera aucune occasion de s’insurger contre le régime. Il mérite de bénéficier des droits reconnus internationalement à tous les citoyens des autres nations civilisées. 

Cela ne pourra se faire que par la démocratie pour notre nation. La seule solution à la crise iranienne est le renversement de tout le régime par le peuple iranien et sa résistance. C’est la condition nécessaire à la paix, la tranquillité et la fin de la guerre et du bain de sang dans la région.