vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsDe nouvelles informations sur deux sinistres prisons à Téhéran et à Karaj...

De nouvelles informations sur deux sinistres prisons à Téhéran et à Karaj en Iran

De nouvelles informations sur deux sinistres prisons à Téhéran et à Karaj en Iran

CNRI – Des rapports de prisons secrètes en Iran, qui sont dirigées par les Gardiens de la Révolution (pasdaran) et le sinistre ministère du Renseignement et de la Sécurité (MOIS) du régime, ont inondé les réseaux de médias sociaux.

Les prisons seraient utilisées afin d’éliminer secrètement les opposants au régime théocratique.

Prison No. 59
La prison N°59 est spécialement équipée pour la torture des prisonniers politiques ; contenant des lits et de l’équipement de torture dans le sous-sol. Les cellules sont conçues pour intimider et effrayer ; le haut plafond et les petites fenêtres uniquement au bloc cellulaire offrent peu, le cas échéant, de lumière. Ceci élimine la possibilité de mesurer le temps qui passe et vise à faire en sorte que les prisonniers se sentent vaincus.

Aucune voix ne peut s’échapper des murs de la prison, surtout depuis le sous-sol, qui conserve le secret des crimes du régime.

La prison, située au camp Eshratabad (Vali -Asr), à l’est de Téhéran, est la plus ancienne prison du pasdaran, selon les rapports locaux, et est utilisée exclusivement par lui. La sinistre prison est semblable à la prison 66 du pasdaran, situé au sous-sol du camp Qasr-e Firouzeh (Kolahdouz), une autre prison tristement célèbre pour son traitement des prisonniers.

Zoo : une prison souterraine
Le Zoo est à la fois un centre de torture et un abattoir pour les prisonniers politiques.

Les personnes enlevées par le pasdaran, y sont interrogées et détenues ; soumises à des épreuves inhumaines et finalement assassinées. Leurs corps sont éliminés par le régime dans des fours spécialement construits pour faire disparaitre toutes les preuves des meurtres du régime, d’après ce que disent les rapports.

Selon les rapports, on ne sait pas combien de dissidents politiques ont été assassinés ici, mais une chose est certaine ; personne n’en sort vivant.

Situé près de Karaj, dans la province d’Alborz, au nord-ouest de Téhéran, l’installation souterraine connue comme le Zoo est si vaste que l’on peut y accéder depuis trois régions différentes. Il dispose de trois sections ; cellules, laboratoire de microbiologie et laboratoire de chimie.

Deux communes sont en cours de construction dans la zone de Karaj, qui est au-dessus de la prison pour que les gens de la commune soient privés de toute excavation, y compris de celle nécessaire pour construire des puits.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe