jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireDe l'acquisition de l'acier Maraging

De l’acquisition de l’acier Maraging

De l’acquisition de l’acier MaragingConférence de presse de M. Mohammad Mohadessine
Président  de la Commission des affaires étrangères
Le 26 juillet 2005 à Paris

Pris en étau entre les crises internes, les défis régionaux et internationaux et la résistance populaire, le régime des mollahs cherche à changer l’équilibre actuel pour garantir sa survie. C’est pour pourquoi il a inscrit l’acquisition d’armes nucléaires dans sa stratégie de ce régime.  J’attire votre attention sur un point essentiel :  Les trois éléments nécessaires à la survie du régime, la répression interne, le contrôle de l’Irak et la bombe atomique sont aux mains du Corps des Pasdaran, ou gardiens de la révolution. En mettant un membre de cette armée à la présidence de la République, Khameneï vise à étendre son ingérence en Irak et à accélérer la production de la bombe atomique.

Conférence de presse de M. Mohammad Mohadessine - De l’acquisition de l’acier Maraging

Pris en étau entre les crises internes, les défis régionaux et internationaux et la résistance populaire, le régime des mollahs cherche à changer l’équilibre actuel pour garantir sa survie. C’est pour pourquoi il a inscrit l’acquisition d’armes nucléaires dans sa stratégie de ce régime.  J’attire votre attention sur un point essentiel :  Les trois éléments nécessaires à la survie du régime, la répression interne, le contrôle de l’Irak et la bombe atomique sont aux mains du Corps des Pasdaran, ou gardiens de la révolution. En mettant un membre de cette armée à la présidence de la République, Khameneï vise à étendre son ingérence en Irak et à accélérer la production de la bombe atomique.

Aujourd’hui, Khameneï veut contourner tous les obstacles bureaucratiques et mettre tous les moyens logistiques, diplomatiques et financiers du pays au service de l’acquisition de la bombe.  En profitant des conditions créées par les négociations avec la troïka européenne, le régime complète à grande vitesse ses travaux : 

1.    Le régime produit à la hâte des centrifugeuses dans plusieurs points du pays, y compris aux alentours de Téhéran, et des milliers d’appareils sont prêts à entrer en service.

2.    Les installations d’Ispahan ont été complétées durant les 21 mois où le régime  négociait avec la troïka européenne, et il possède actuellement une capacité considérable de produire de l’hexafluorure UF4 et UF6.  Il se prépare ainsi à alimenter en gaz les centrifugeuses.

3.    Il poursuit le projet d’Arak de production de plutonium.

4.    Il poursuit le projet de fabrication d’ogive nucléaire et de fuselage de la bombe.

5.    Il poursuit le projet d’initiateurs pour déclencher la fission.

Conférence de presse de M. Mohammad Mohadessine - De l’acquisition de l’acier MaragingAujourd’hui nous parlerons des efforts du régime pour acquérir de l’acier Maraging très dur afin de l’utiliser dans le fuselage des bombes atomiques ou la fabrication des centrifugeuses.

Dans une explosion nucléaire on a besoin d’une implosion.  Avec une implosion assez forte, on peut déclencher une réaction nucléaire qui conduit à une explosion atomique. Cette implosion doit se produire dans un endroit solide pour produire toute la puissance nécessaire. Une paroi extérieure très puissante est nécessaire pour pouvoir contenir l’implosion, et c’est là où l’acier Maraging entre en jeu.

Les premiers essais d’implosion ont été menés dans une base du corps des pasdarans près de l’aéroport de Kerman en 1987. Des canons d’artilleries et des armes anti-aériennes ont été utilisés dans une première étape.  En 1993, ces outils ont été transférés dans un lieu secret du Ministère de la Défense.

L’acier Maraging est aussi utilisé pour construire le fuselage et les ogives, ainsi que les ailettes extérieures des moteurs des fusées, l’usage de cet acier étant impératif pour améliorer la portée. Le régime se procure de l’acier dur en l’important en contrebande et en le produisant.

A. La contrebande, les sociétés écrans
1.    Cet acier est importé en contrebande et de manière clandestine de l’étranger. Le régime utilise de l’acier Maraging 350 pour fabriquer des centrifugeuses, notamment les rotors de condensation. L’acier à teneur supérieure utilisé pour le fuselage de la bombe et de l’ogive nucléaire s’achète en contrebande.

2.    Le ministère de la Défense importe de l’acier dur par le biais de la Société nationale de l’Acier et son directeur général l’ingénieur Amir Harati, pour ses industries militaires et nucléaires. Ces deux dernières années, la Société nationale de l’Acier a reçu plusieurs commandes du ministère de la Défense.

3.     Un pays fournisseur est la Malaisie.  L’acier est transféré de Malaisie aux Emirats arabes unies, d’où il est ensuite exporté vers l’Iran sous le nom d’un autre produit. Le coût de cette opération est assez élevé.  .

4.     Le régime se sert de diverses sociétés et méthodes et de divers pays, y compris la Chine, et passe par des sociétés écrans installées au Japon comme relais.  Le régime utilise divers pays pour l’importation illégale de cet acier. En plus d’achats ordinaires, ces sociétés font des achats illégaux qu’elles envoient ensuite en Iran en contrebande. Le régime a fait enregistrer à cet effet dans plusieurs pays toute une série de sociétés qui ne sont pas iraniennes, mais dont les employés sont des agents du régime.

5.    Certaines sociétés impliquées dans les achats illégaux pour le régime sont les suivantes:

  • La société centrale pour les importations d’acier est la compagnie ASCOTEC. Elle dépend de l’Organisation du développement et du renouvellement des mines et des industries minières d’Iran. Elle entretient une relation de travail étroite avec la Société nationale de l’acier iranienne. Le directeur de la branche téhéranaise d’ASCOTEC est Ahmad Allaghemand. La branche de Téhéran se trouve au n° 36, rue 43 ouest, rue Chahid Djahan Ara, avenue Seyed Djamalodine-e-Assadabadi,

 

  • La compagnie ASCOTEC en Allemagne est basée à Dusseldorf, et son directeur est Ahmad Katani. L’adjoint commercial de la compagnie s’appelle Yazdan Karami.  Une certaine Mme Molawi est aussi présente dans la compagnie pour certains arrangements.  Le téléphone de cette compagnie à Dusseldorf est le 00 49 211 47 05 20. L’adresse du siège centrale de cette compagnie à Dusseldorf : ASOCTEC GmbH, Terstegeen str 10, 40 474 Dusseldorf, Allemagne

 

  • La compagnie ASCOTEC au Japon dont le directeur est l’ingénieur Haghighi.

 

  • La compagnie ASCOTEC aux Emirats Arabes Unis qui transfère une partie de ses marchandises à Dubai et de là en Iran.

 

  • La compagnie ICS en Russie qui couvre les pays d’Asie centrale. Son directeur s’appelle Soltani et son numéro de téléphone à Moscou est le  00 709 52 78 83 321

En 1998, un certain Ali Asghar Monzarpour, citoyen britannique d’origine iranienne, était jugé coupable d’avoir exporté des Etats-Unis en Iran 750 kg d’acier dur très résistant pouvant servir à la fabrication d’armement nucléaire. Il a purgé neuf mois dans des prisons britanniques.

De l’acquisition de l’acier MaragingB. La production interne
1.    La recherche sur cet acier et sa production se poursuivent en Iran à l’Université Malek Achtar qui dépend du ministère de la Défense. Quelques progrès ont été fait dans ce domaine. Il faut rappeler que l’Université de Malek Achtar est le centre de divers essais en relation avec le ministère de la Défense pour acquérir l’arme nucléaire.  La branche centrale de cette université se trouve à Lavisan à Téhéran ; et il y en a une autre à Ispahan et une autre à Karadj.

  • L’adresse de cette université à Ispahan : Université Malek Achtar, Chahine Chahr, avenue Ferdoussi.

 

  • Le Dr Asghar Ebn A-Rassoul, en charge du département des matériaux, poursuit des études dans ce domaine sous la supervision du Dr Nasser Ehsani.

 

  • Les recherches dans cette université sur l’acier dur ne se limitent pas à des cas de laboratoires, mais visent à produire cet acier en Iran.

 

  • Le genre d’acier recherché à l’université de Malek Achtar est de type contenant du Cobalt 350 ou 300.  Tous les deux servent à construire des rotors (des centrifugeuses). Des essais ont été menés sur les mêmes types d’acier avec plus de résistance.

2.     Le régime a mis ses autres centres scientifiques au service de ce projet. A titre d’exemple, les recherches continuent à la faculté d’ingénieur de l’Université de Téhéran sur les méthodes de production d’acier dur sous pression. Ces recherches se font sous la direction du Dr Nili.

  • A l’Université de Sahand à Tabriz, le Dr. Siamak Hossein Nejad mène les recherches sur cet acier.  Le régime a commencé des recherches sur l’acier Nano.

 

  • Une série d’activités secrètes se poursuivent à l’usine d’acier Mobarak à Ispahan. A titre d’exemple, l’année dernière une nouvelle ligne de production a été lancée de manière secrète et même les experts iraniens ne sont pas autorisés à la visiter. On dit que la ligne de production sert à produire de l’acier dur.

 

  • Les experts du régime ont rencontré l’an dernier des experts russes sur la production de l’acier Maraging et Nano. Cette année ils ont rencontré des experts chinois et se sont rendus au Japon.

Conférence de presse de M. Mohammad Mohadessine - De l’acquisition de l’acier MaragingLe mollah Hassan Rohani, chargé des négociations nucléaires avec les pays européens, a déclaré il y a quelques jours : « Durant ces 21 mois de négociation avec les Européens, nous avons atteint de brillants résultats dans les domaines technique, politique, juridique, de propagande et de la sécurité nationale. Nous avons pu combler de nombreuses lacunes. Nous n’avons pas cessé même un instant les activités d’Ispahan. Sur le plan industriel nous avons produit plusieurs tonnes d’UF6. Les activités d’Arak n’ont jamais cessé et aujourd’hui le nombre de centrifugeuses prêtes à l’exploitation est considérable. » Il a ajouté que le cycle de production du combustible était la ligne rouge du régime. C’est un point sur lequel les dirigeants du régime et les spécialistes sont unanimes pour ne pas reculer.

Quelques jours auparavant Moussavian avait déclaré que grâce aux  négociations, « non seulement la capacité nucléaire de l’Iran a été préservée et protégée de tout danger éventuel, y compris une attaque militaire, mais de plus le climat créé a permis à l’Iran de compléter ses capacités. Par exemple, l’UCF d’Ispahan a été complété pendant cette période et son exploitation a commencé. » Il a également souligné que si les négociations n’existaient pas « les grand contrats que nous avons signés ces deux derniers années dans le monde en matière de pétrole et de gaz n’aurait jamais existé. Les négociations sur le nucléaire ont créé un tel climat que l’Iran a pu signer de gros contrats à longue durée avec l’Inde, la Chine, le Pakistan et les Emirats pour l’exportation du gaz. »

Le régime des mollahs avance de toutes ses forces vers la production de la bombe atomique. Comme je l’ai dit, tous les moyens sont consacrés à cet objectif. C’est malheureusement un régime dont les terroristes entraînés dans ses bases arrivent en Europe, selon le Premier ministre français, et qui profite de la politique de complaisance de ces mêmes pays européens pour accéder à la bombe atomique.

Y a-t-il un moyen d’empêcher les mollahs terroristes d’accéder à la bombe ? Cette solution est le changement démocratique en Iran. Un changement qui se réalisera par les Iraniens et leur Résistance. L’obstacle à ce changement est la politique de complaisance.  Une politique qui a beaucoup aidé le régime, particulièrement en taxant de terroriste la principale opposition iranienne, les Moudjahidine du peuple, une étiquette qui constitue  l’obstacle le plus sérieux au changement en Iran.

Si l’on ne souhaite pas qu’un régime terroriste obtienne la bombe atomique, il faut rejeter la politique de complaisance. Il faut que le dossier nucléaire du régime iranien soit saisi par le Conseil de Sécurité de l’ONU, et il faut empêcher Téhéran d’acquérir facilement des moyens pour compléter ses projets. Il est impératif de retirer l’étiquette de terroriste des Moudjahidine du peuple, de mettre fin à la collaboration dans la répression du peuple iranien et d’ôter les obstacles injustes qui entravent un changement démocratique dans ce pays.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe