lundi, décembre 5, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireControverse sur le projet du régime iranien d'enrichir l'uranium à 20 %

Controverse sur le projet du régime iranien d’enrichir l’uranium à 20 %

Controverse sur le projet du régime iranien d'enrichir l'uranium à 20 %

Le chef du programme nucléaire du régime iranien a déclenché l’alarme lorsqu’il a annoncé le week-end dernier que Téhéran avait mis au point une méthode moderne pour enrichir l’uranium à 20%. Aux termes de l’accord nucléaire de 2015, auquel l’Iran est partie, Téhéran est censé maintenir l’enrichissement de l’uranium à 3,5%, ce qui est le niveau requis pour la production d’énergie nucléaire.

Ali Akbar Salehi a déclaré à une agence de presse iranienne que Téhéran est « sur le point » de faire une avancée décisive et que le « combustible moderne » serait utilisé dans le réacteur de recherche de Téhéran.

Selon l’analyste Hassan Imran, la déclaration de Salehi est « un avertissement sérieux qui laisse de la place à l’évasion en cas de tensions géopolitiques ».

Plusieurs responsables et proches du régime ont affirmé que cela ne violait pas l’accord nucléaire parce que l’Iran n’enrichit pas l’uranium dans les proportions de 80-90% nécessaire à la fabrication d’armes nucléaires, mais l’accord nucléaire de 2015 précise en fait le chiffre de 3,5%.

Depuis que les États-Unis se sont retirés de l’accord nucléaire, la valeur de la monnaie iranienne a énormément baissé, son taux d’inflation a monté en flèche.

Il est important de noter qu’il ne s’agit pas seulement du résultat de la campagne américaine de « pression maximale » sur l’Iran, mais plutôt d’une économie poussée au bord du gouffre par quatre décennies de corruption et de mauvaise gestion par les mollahs. Le régime a jugé bon de gaspiller l’argent de son peuple dans le terrorisme, les guerres par procuration à l’étranger et toutes sortes de politiques interventionnistes régionales.

Salehi a déclaré que l’Iran n’a besoin que d’un court délai pour retrouver ses niveaux antérieurs d’enrichissement d’uranium si cet accord nucléaire échoue.En août 2017, il a déclaré : « Si nous le voulons, nous pourrons retrouver un niveau d’enrichissement de 20% en cinq jours. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe