dimanche, décembre 4, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeConférence sur l'Islam : « Soutenir la voix des femmes contre l'intégrisme...

Conférence sur l’Islam : « Soutenir la voix des femmes contre l’intégrisme »

Conférence "l'Islam contre l'intégrisme", Paris, 6 septembre 2008CNRI – « Ce dont nous avons besoin aujourd’hui, c’est de soutenir la voix des femmes contre l’intégrisme », a déclaré l’écrivain et islamologue Rahil Raza, canadienne d’origine pakistanaise. Elle s’exprimait lors d’une conférence internationale « l’islam tolérant contre l’intégrisme » qui s’est déroulée le 6 septembre au Carrousel du Louvre, pour célébrer le 6e jour de Ramadan.

 

La conférence réunissait de nombreuses personnalités politiques et religieuses, comme le vice premier ministre de l’autorité palestinienne Azam al-Ahmad ou l’ayatollah Ayad Jamaleddin, vice-président de la commission des affaires étrangères du parlement irakien, le cheikh Tayssir Tamimi juge suprême palestinien, Narimane Al Roassan, députée jordanienne, Saïd Saïd Hamadi ancien président des Comores, Ghaleb Bencheikh, président de la Conférence mondiale des religions pour la Paix, Anissa Boumediene, avocate et islamologue.

Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne y a prononcé un discours clé.

Outre Rahil Raza, le continent américain était représenté par Carol Fontaine, Professeur de théologie biblique et de l’histoire des religions à l’Université Newton de Boston, et Amina Mac Claud, Professeur d’Etudes islamiques à l’université De Paul de Chicago, Dr. Aminah Wadud Islamologue et écrivaine américaine

Voici des extraits de ces interventions :

Rahil Raza, écrivain et islamologue canadienne, d’origine pakistanaise

L’intégrisme religieux a pris le dessus sur le message doux et tolérant de l’islam, qui porte essentiellement sur l’acceptation, la miséricorde et la compassion.

Rahil RazaLes extrémistes sont intolérants avec les minorités et les femmes. Ils aimeraient enterrer les femmes vivantes comme ils le faisaient avant la venue de l’Islam comme un message pour octroyer aux femmes dignité et respect.

Ces extrémistes ont une approche militante. Ils réprimer tous ceux qui s’opposent à eux. Ces extrémistes exécutent ceux qui sont en désaccord avec eux. Ils prétendent que les critiquer, c’est critiquer l’islam.

Les puissances occidentales soutiennent les intégristes à cause de leurs ressources comme le pétrole ou pour le pouvoir et le contrôle politiques. Il ne tient qu’à nous de faire changer les choses par le dialogue et la discussion et la formation d’alliances avec ceux qui parlent ouvertement et honnêtement des violations des droits de l’homme.

Ce dont nous avons besoin aujourd’hui, c’est de soutenir la voix des femmes contre l’intégrisme, nous avons besoin de soutenir les femmes d’Achraf indépendamment de notre appartenance politiques et religieuse et indépendamment de nos propres programmes politiques.

En tant que journaliste, je dois faire connaître la situation en Iran et sensibiliser les gens sur la situation à Achraf et laisser les gens décider eux-mêmes. Les droits de l’homme sont les briques qui construisent la société et les femmes sont plus de 50 pour cent de cette société. Alors laissons les femmes s’impliquer, donnons-leur une voix parce que leur voix sera contre l’intégrisme.

Carol Fontaine, Professeur de théologie biblique et de l’histoire des religions à l’Université Newton de Boston

Carol FontaineNous pouvons dire à coup sûr sur la base de raisons théologiques que l’Etat en Iran n’est pas un Etat islamique. Ce n’est pas l’Islam du Prophète. Il y a plus d’honnête et de bonne théologie dans la pratique à la Cité d’Achraf et nous devons le faire savoir au monde.

C’est pourquoi les résidents de la Cité d’Achraf craignent pour leur vie et sont menacés de toutes les manières possibles. En raison de la distorsion de l’islam par les intégristes cruels en Iran, la survie d des résidents d’Achraf est essentielle pour le monde musulman en vue de façonner un monde meilleur. En tant que personnes protégées en vertu de la quatrième Convention de Genève, le monde entier a la responsabilité de protéger les citoyens d’Achraf, et nous estimons que tant que les États-Unis continueront de rester en Irak, nous insistons pour qu’ils continuent d’assurer la protection des citoyens de la Cité d’Achraf.

Amina Mac Claud, Professeur d’Etudes islamiques à l’université De Paul de Chicago

Amina MacClaudJe tiens à vous saluer à Mme Radjavi. C’est si bon de vous voir en personne.
Je dois admettre que je n’ai pas entendu parler d’Achraf. La semaine prochaine, nous allons retourner à l’université et mes étudiants commenceront une campagne de lettres pour voir si nous pouvons fournir un peu d’aide dans ce sens.

J’espère que chacun d’entre nous pendant le Ramadan saura quels sont ses engagements. Je pense que nous devons tous répondre à notre engagement, nous pouvons de toute façon nous unir et écrire des lettres. Ceux d’entre nous qui vivent aux États-Unis se montreront à Washington.

Mais la seule façon dont nous pouvons combattre l’intégrisme est de nous unir. Aujourd’hui, nous sommes ici venus de nombreux pays et, j’espère que nous ferons mieux encore.

Dr. Aminah Wadud Islamologue et écrivaine américaine

Amina WadudCeux qui croient vraiment que les femmes et les hommes ne sont pas égaux, ont besoin de retourner à l’essence même de notre foi qui est Towhid. Towhid parle un Dieu unique dans l’Islam et s’il n’y a qu’un seul Dieu, alors il ne peut y avoir qu’une seule humanité. Par conséquent, les femmes et les hommes sont égaux dans l’Islam et ils sont tenus de traiter tous les autres dans l’égalité.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe