mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsCommuniqué du CFID sur l’exécution d’un prisonnier politique militant de l’OMPI...

Communiqué du CFID sur l’exécution d’un prisonnier politique militant de l’OMPI en Iran

CFID, 29 décembre – En assassinant Ali Saremi le 28 décembre, le régime des mollahs iraniens croit faire acte de souveraineté. Les intégristes de Téhéran viennent de jeter à la face de tous les hommes libres un défi qui sera relevé.

Que les « magistrats » du régime qui viennent de commettre un acte aussi abominable, ne se fassent aucune illusion. Le procureur Dowlatabadi, en particulier, devra répondre de ses crimes plus tôt qu’il ne le pense devant un tribunal international, comme devra répondre un jour prochain la clique corrompue qui sévit à Téhéran.

En attentant, nous demandons que le gouvernement français tire les leçons qui s’imposent. Non content de se moquer des mises en garde formulées par Paris au mois de mai, le gouvernement des mollahs a répondu par une gifle à la France des droits de l’homme. La neutralité de fait du gouvernement français n’est plus de mise. Il est temps d’apporter à la résistance iranienne le même soutien qu’apporta en son temps l’Angleterre de Churchill au Comité français de libération nationale du général de Gaulle. L’honneur de notre pays est à ce prix.
 
Pour le CFID
Alain Vivien
Ancien secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe