mercredi, novembre 30, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsCes deux dernières semaines, 40 personnes ont été exécutées en Iran

Ces deux dernières semaines, 40 personnes ont été exécutées en Iran

CNRI – L’Iran a procédé à quarante exécutions depuis le début de l’année 2014, dont au moins 33 la semaine dernière, vient de déclarer Amnesty International.

« Le pic du nombre d’exécutions atteint ce mois-ci en Iran est alarmant. Les tentatives des autorités iraniennes pour changer leur image internationale n’ont pas de sens si en même temps le nombre des exécutions continue d’augmenter », a déclaré Hassiba Hadj Sahraoui, la directrice-adjointe d’Amnesty International pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

La peine de mort est une violation du droit à la vie de chaque être humain. C’est un châtiment cruel, inhumain et dégradant.

« Les autorités iraniennes doivent prendre des mesures urgentes en vue d’abolir la peine de mort. Il a été démontré à maintes reprises que la peine de mort ne peut avoir d’effet particulièrement dissuasif sur la criminalité », a déclaré Hassiba Hadj Sahraoui.

Depuis le début de l’année 2014, Amnesty International a recensé 21 exécutions qui ont été officiellement reconnues par les autorités iraniennes, ainsi que 19 exécutions supplémentaires rapportées par des sources fiables.

Depuis le 9 janvier 2014, plusieurs exécutions officiellement reconnues ont eu lieu en Iran et nous avons assisté à une hausse soudaine du nombre des exécutions dans ce pays.

Au moins une exécution publique a eu lieu le 13 janvier 2014 à Sirjan (ville située dans la province de Kerman, au sud de l’Iran). Il s’agit d’une personne accusée de meurtre.

Les exécutions publiques en Iran sont généralement réalisées par des grues qui soulèvent le condamné par une corde autour du cou, devant une foule de spectateurs.

Amnesty International s’oppose à la peine de mort dans tous les cas sans exception.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe