samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceCamp d'Ashraf: l'ambassadeur américain en Irak promet d'être vigilant

Camp d’Ashraf: l’ambassadeur américain en Irak promet d’être vigilant

Ted Poe, membre de la Chambre des Représentants des Etats-Unis, interrogeant l'ambassadeur américain en Irak Christopher Hills au Congrès sur la situation à Achraf. il tient à la main la photo des 36 otages retenus par les forces irakiennes et paru dans la presse américaineAgence France Presse, 11 septembre – L'ambassadeur des Etats-Unis en Irak, Christopher Hill, s'est engagé jeudi devant des parlementaires américains à redoubler de vigilance quant à la sécurité du camp d'Ashraf proche de Bagdad, qui abrite plus de 3.000 opposants au régime iranien.

M. Hill a indiqué en particulier que les Etats-Unis feraient en sorte d'éviter que 36 membres des Moudjahidine du peuple arrêtés après des affrontements entre les habitants du camp et la police irakienne en juillet ne soient expulsés vers l'Iran.

Le diplomate, qui témoignait devant la Commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants, a aussi promis de faire pression sur le gouvernement irakien pour que les habitants du camp soient traités avec humanité.

L'Irak gère directement le camp depuis l'expiration, en janvier, d'un mandat de l'ONU qui attribuait la responsabilité du camp à l'armée américaine.

M. Hill a évoqué "l'intérêt" des Etats-Unis pour "la sauvegarde des droits humains" des habitants d'Ashraf et pour le fait qu'ils ne soient "pas reconduits de force vers l'Iran". Il a dit aussi s'attendre à ce que l'Irak "respecte nos inquiétudes et travaille de concert avec nous sur ce sujet".

"Leur souveraineté sur leur propre territoire ne doit pas s'exercer aux dépens des droits de l'homme", a-t-il encore déclaré aux parlementaires.

Le Comité américain pour les résidents du camp d'Ashraf réclame que les Etats-Unis déploient temporairement des troupes autour du camp, jusqu'à ce que l'ONU mette en place un groupe susceptible de faire l'intermédiaire entre les résidents et les autorités irakiennes.

Des affrontements entre la police irakienne et les habitants du camp, fin juillet, ont fait 11 morts, 500 blessés et 36 "otages", selon le Conseil national de la résistance iranienne (CNRI), dont les Moudjahidine sont la principale composante.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe