vendredi, janvier 27, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeBush voit l'ombre de la Syrie et l'Iran derrière les attentats au...

Bush voit l’ombre de la Syrie et l’Iran derrière les attentats au Liban

Agence France Presse – Le président George W. Bush a vu mercredi l’ombre de la Syrie et de l’Iran, les bêtes noires des Etats-Unis au Proche-Orient, derrière l’attentat qui a tué un député libanais antisyrien et cinq autres personnes à Beyrouth.

"Je condamne vigoureusement l’assassinat ignoble du député libanais Antoine Ghanem", a dit M. Bush dans un communiqué où il présente ses condoléances aux autres victimes de ce "lche" attentat.

"Nous continuerons à être au côté des Libanais dans leur résistance aux tentatives des régimes syrien et iranien et de leurs alliés pour déstabiliser le Liban et pour saper sa souveraineté", a-t-il dit.

M. Bush a parlé d’une "constante tragique" dans l’élimination depuis octobre 2004 d’une série de personnalités, "destinée à réduire au silence les Libanais qui défendent courageusement leur vision d’un Liban démocratique et indépendant".

Cette fois, il s’agit de les "intimider" juste avant la présidentielle prévue dans six jours, a-t-il dit.

Après l’attentat, le gouvernement américain a commencé par montrer du doigt la seule Syrie. Mais M. Bush lui a adjoint l’Iran dans ses mises en cause, à un moment où la tension va grandissant entre Washington et Téhéran, en même temps que la crainte d’une confrontation militaire.

Pour M. Bush, les alliés syrien et iranien sont les grands fauteurs de troubles au Proche-Orient.

Il dénonce leur soutien à l’organisation radicale chiite Hezbollah, l’un des principaux acteurs de l’opposition et de la grave crise à laquelle le gouvernement pro-occidental de Fouad Siniora est confrontée depuis novembre 2006, ainsi qu’à d’autres organisations anti-israéliennes que l’administration Bush considère comme terroristes.

Les Etats-Unis accusent la Syrie et l’Iran d’avoir appuyé le Hezbollah dans sa guerre contre leur grand allié israélien l’été dernier. L’administration Bush soupçonne le régime du président Bachar al-Assad d’avoir aidé le groupe islamiste Fatah al-Islam, que l’armée libanaise, assistée matériellement par les Américains, vient de combattre pendant plus de trois mois dans le nord du pays.

M. Bush fustige aussi constamment les nuisances syriennes et iraniennes chez leur voisin irakien.

 
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe