lundi, février 6, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeBerlin : Les Iraniens réclament des sanctions de l'ONU contre le régime...

Berlin : Les Iraniens réclament des sanctions de l’ONU contre le régime des mollahs

Berlin : Les Iraniens réclament des sanctions de l’ONU contre le régime des mollahsCNRI – Pendant le meeting de jeudi à Berlin des cinq membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU ayant pouvoir de veto sur la manière de contrer les ambitions nucléaires des mollahs, des dizaines d’Iraniens ont manifesté devant le ministère des Affaires étrangères allemand pour réclamer des sanctions sévères contre la dictature religieuse en Iran.

 

Alors que jeudi le régime iranien restait sur sa position de défi concernant ses activités nucléaires controversées en refusant de suspendre les travaux d’enrichissement d’uranium en dépit d’une pression internationale intense et de l’adoption d’une déclaration du Conseil de Sécurité, les manifestants ont appelé à la fin de toutes négociations avec le régime. « Obtenir la bombe nucléaire fait partie de la stratégie de survie des mollahs, c’est pourquoi ils ne peuvent pas l’abandonner. Les religieux essaient simplement de gagner du temps pour achever leur programme nucléaire et c’est ce à quoi ont servi les négociations stériles de ces trois dernières années », a déclaré la porte-parole des Iraniens devant le ministère des Affaires étrangères allemand.

« Le temps est venu de soutenir un changement démocratique en Iran et, à cette fin, de reconnaître le Conseil national de la Résistance iranienne comme la principale arme contre la dictature des mollahs », a-t-elle dit. Les manifestants brandissaient des portraits de Maryam Rajavi, présidente élue du CNRI qui propose un changement en Iran par les Iraniens afin d’éviter une intervention militaire, conséquence ultime de la politique de complaisance avec les mollahs.

A la fin du meeting de Berlin, Jack Straw,  ministre des Affaires étrangères britannique, a déclaré : « Nous avons fait preuve d’une grande patience envers l’Iran, il s’est à son tour trompé. Il pensait que la communauté internationale serait divisée sur la question, mais, honnêtement, elle est de plus en plus unie ».