dimanche, novembre 27, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeBeckett « angoissée» à l'idée que l'Iran et la Syrie soient derrière...

Beckett « angoissée» à l’idée que l’Iran et la Syrie soient derrière le conflit

BeckettAgence France Presse – La ministre des Affaires étrangères britannique, Margaret Beckett, a fait part de sa « réelle  angoisse» à l’idée que l’Iran ou la Syrie soient derrière les attaques du Hezbollah contre Israël depuis le Liban.

Beckett a accusé le Hezbollah, qui selon les experts est soutenu militairement et financièrement par Téhéran et Damas, d’avoir déclenché les hostilités en lançant des missiles en Israël et en kidnappant ses soldats la semaine dernière.

Lorsqu’on lui a demandé si elle pensait que l’Iran et la Syrie avaient orchestré les attaques, Beckett a affirmé sur la radio BBC : « Il existe une réelle angoisse à ce sujet ».

« Le Hezbollah a délibérément versé de l’huile sur le feu. Il est très clair que leur intervention avait pour objectif de créer une situation infiniment grave, dans le genre de celle que nous avons actuellement », a déclaré Beckett.

« Nous ne pouvons que nous demander à qui bénéficie tout ça ? Ce n’est certainement pas dans l’intérêt du peuple du Liban », a affirmé Beckett.

Lorsqu’on lui a demandé si elle était d’accord avec les critiques qui qualifient les contre-attaques d’Israël de disproportionnées, elle a répondu : « Ce n’est pas non plus proportionné de lancer des roquettes en Israël tout le temps ».

« Il est clair qu’Israël est attaqué et répond maintenant contre le Liban. Il est clair également que les civils en Israël et les civils au Liban subissent de graves dommages », d’après Beckett.

Beckett a répété l’appel de la Grande-Bretagne à la libération inconditionnelle des deux soldats israéliens enlevés par le Hezbollah ainsi qu’à « tous ceux ayant un pouvoir dans la région a réagir proportionnellement aux problèmes auxquels ils font face, comme nous le savons tous ».

Elle a ajouté : « Nous devons tous essayer de garantir la non destruction de l’Etat du Liban. C’est une situation extrêmement dangereuse ».

Beckett a affirmé qu’il était certain qu’il y aurait à un moment ou à un autre un cessez-le-feu, mais qu’il était crucial que cette mesure soit prise au niveau international afin de s’assurer que ce cessez-le-feu soit durable.

La proposition du Premier ministre Tony Blair pour une force de stabilisation est une « option viable » pour garantir tout cessez-le-feu en empêchant Israël d’être attaqué par le sud du Liban.

« Bien entendu, nous avons besoin que ces événements cessent, mais nous avons besoin de quelque chose qui puisse alors maintenir, surveiller et superviser un tel cessez-le-feu, je pense donc que c’est une option potentiellement viable », a-t-elle dit.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe