dimanche, janvier 29, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeAuvers-sur-Oise : Les habitants fêtent le nouvel an iranien

Auvers-sur-Oise : Les habitants fêtent le nouvel an iranien

L’Echo le Régional, 2 avril – «Sal é no Mobarak », lance Maryam Radjavi, la présidente élue par les résistants iraniens aux nombreux Auversois qu’elle a invités dimanche dernier. Pour fêter la 1387e  année du calendrier perse, la communauté iranienne organisait en effet une grande fête rue des Gords.

L’Echo le Régional, 2 avril – «Sal é no Mobarak », lance Maryam Radjavi, la présidente élue par les résistants iraniens aux nombreux Auversois qu’elle a invités dimanche dernier. Pour fêter la 1387e  année du calendrier perse, la communauté iranienne organisait en effet une grande fête rue des Gords. Mardi 18 mars déjà, des centaines d’invités, amis et voisins des Iraniens s’étaient réunis pour la traditionnelle fête du feu. « Lors du Tchahar chambeh souri, il est de coutume de sauter par-dessus le feu. Une tradition cathartique qui célèbre le début de Norouz, le Nouvel An », explique Afchine Alavi, membre de la commission des Affaires étrangères du Conseil national de la Résistance (CNRI).

Norouz

« C’est autour de la table des sept Sine préparée avant Norouz que se réunit toute la famille en attendant l’arrivée de la nouvelle année. Dès que retentit le Nouvel An, tout le monde s’embrasse et se souhaite une année pleine de bonheur et de réussite. La table ses sept Sine comporte sept aliments dont le nom commence par la lettre « Sine » : Sabzeh (herbes), Sir (ail), Sanjed (fruits des bois), Sumac (épice) Samanou (crème de blé), Sib (pomme), Serkeh (vinaigre). Ces aliments sont tous des symboles de la vie, du renouveau, de la floraison », poursuit l’Iranien.

Plus de trois cents Auversois ont répondu présents à l’invitation de Maryam Radjavi. Une démonstration de solidarité avec les Iraniens contre le régime en place. « Je vous remercie d’être venus fêter la nouvelle année iranienne avec la Résistance. Norouz est une des plus grandes fêtes en Iran qui célèbre le renouveau de la nature. C’est une tradition qui remonte à plusieurs milliers d’années durant lesquelles l’Iran a connu beaucoup de bouleversements. Mais Norouz n’a jamais disparu. Cette fête a toujours été le symbole de la culture iranienne. Sous le régime des mollahs, Norouz symbolise la lutte de la culture iranienne contre le fascisme religieux », a rappelé la présidente avant de convier les habitants à un repas traditionnel.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe