mardi, janvier 31, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceAppel urgent lancé en Iran à une intervention pour mettre fin au...

Appel urgent lancé en Iran à une intervention pour mettre fin au siège d’Achraf

 CNRI – Plusieurs associations à Téhéran et en province, ont rejoint le long cortège de ceux qui demandent une intervention immédiate des autorités internationales pour lever le siège du camp d’Achraf, en Irak, où séjournent les membres de la principale opposition iranienne, l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI), résidant en Irak.

Quelque 3.500 résidents d’Achraf, au nord de Bagdad, bénéficiant du statut de « personnes protégées » en vertu de la IVe Convention de Genève, font l'objet de pressions croissantes à la demande de Téhéran qui cherche à les faire expulser d’Irak.

Malgré le danger de répression, les associations suivantes ont écrit aux autorités internationales en défense d’Achraf :

– L’association des commerçants du Bazar du centre de Téhéran
–  L’association des commerçants de la province d'Ispahan
– Les familles des résidents d'Achraf dans la province d’Azerbaïdjan
– L’association des étudiants universitaires du Khouzistan
– Les sympathisants de l’OMPI de la province de Mazandaran
– Les salariés Kurdes sympathisants des résidents d'Achraf
– L’association des étudiants de Hamedan

Elles se retrouvent toutes pour condamner les instructions illégales données par le Conseiller irakien à la sécurité nationale contre Achraf. « Ces ordres servent à satisfaire les exigences de Khamenei et de Rafsandjani », estiment-ils.

Elles mettent en garde contre « l'intention du régime de générer une catastrophe humaine à Achraf ». Ils appellent la communauté internationale à « intervenir immédiatement pour mettre fin au siège et aux restrictions ».

Bravant les risques, les sympathisants de l’OMPI ont envoyé depuis diverses villes de province iraniennes des centaines de lettres aux responsables américains et irakiens, ainsi qu’aux organisations des droits de l’homme en soutien d’Achraf.

Ces dernières semaines, sur ordres de Mowaffagh Al-Roba’i, le conseiller irakien à la sécurité nationale, les forces irakiennes ont bloqué le camp, au nord de Bagdad, en limitant l'approvisionnement.

Plus tôt ce mois-ci, les forces irakiennes ont empêché les médecins de pénétrer dans le camp pour y soigner des patients gravement atteints, même si, après les protestations du monde entier, ils ont finalement été autorisés à y entrer.
 
Les mesures de répression ont commencé après une rencontre le 28 février, à Téhéran, où le guide suprême du régime, Ali Khamenei, a ouvertement rappelé au président irakien sur un ton arrogant, que « l'accord bilatéral concernant l’expulsion d’Irak de l’OMPI doit être mis en œuvre. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe