samedi, décembre 10, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireAppel à la résistance face aux projets nucléaires de l’Iran

Appel à la résistance face aux projets nucléaires de l’Iran

Press Association, 26 février – Les partisans du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) affirment que les avancées nucléaires des mollahs sont le résultat direct de la politique de complaisance menée par l’Occident vis-à-vis de l’Iran.
 
Ils se sont rassemblés devant le bureau des Affaires étrangères à Londres et ont appelé les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU et l’Allemagne à résister fermement au régime iranien et à adopter une résolution plus stricte comprenant des sanctions étendues, telles qu’un embargo sur les armes, la technologie, la diplomatie et le pétrole.

Press Association, 26 février – Les partisans du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) affirment que les avancées nucléaires des mollahs sont le résultat direct de la politique de complaisance menée par l’Occident vis-à-vis de l’Iran.
 
Ils se sont rassemblés devant le bureau des Affaires étrangères à Londres et ont appelé les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU et l’Allemagne à résister fermement au régime iranien et à adopter une résolution plus stricte comprenant des sanctions étendues, telles qu’un embargo sur les armes, la technologie, la diplomatie et le pétrole.
 
Les Iraniens ont remis une pétition à la secrétaire aux Affaires étrangères, Margaret Beckett, dans laquelle ils ont déclaré : « Les mesures incitatives et les négociations ont été utilisées à plusieurs reprises dans le passé vis-à-vis du régime d’Iran et se sont avérées inefficaces avec ce régime.

Des années d’approches conciliatrices et de discussions ont donné au régime l’opportunité de développer secrètement son projet nucléaire ».
 
« Les avancées nucléaires des mollahs sont le résultat direct de la politique de complaisance. La continuation de cette politique mènera inévitablement à une guerre imposée à la région et au monde par les ecclésiastiques au pouvoir en Iran. »
 
« La seule façon de gérer cette menace mondiale et d’empêcher l’Iran d’obtenir la bombe nucléaire est la détermination. Nul besoin d’une guerre, ni de suivre la voie de la complaisance. Il existe une troisième voie : un changement démocratique en Iran amené par le peuple iranien et son mouvement
de résistance populaire. »
 
Plus tôt, Downing Street avait averti l’Iran de « cesser de passer outre » ses obligations imposées dans le cadre des Nations unies au moment où les diplomates du monde entier sont réunis à Londres pour discuter de la prochaine étape dans le dossier nucléaire de cette nation en marge.
 
Les hauts responsables des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU (la Grande-Bretagne, la Russie, la Chine, les USA et la France) ainsi que l’Allemagne, se sont réunis au bureau des Affaires étrangères à Londres.
 
Ils ont discuté de l’attitude à adopter face au refus de l’Iran de respecter le délai accordé par l’ONU pour la suspension de ses travaux d’enrichissement d’uranium.
 
L’agence de surveillance nucléaire de l’ONU a confirmé jeudi que l’Iran avait ignoré l’ultimatum du Conseil de sécurité pour le gel de son enrichissement (moyen éventuel d’acquérir des armes nucléaires) et que le pays avait à la place étendu son programme.
 
Le Conseil de sécurité a adopté des sanctions économiques limitées contre l’Iran en décembre. Le porte-parole officiel du Premier ministre, Tony Blair, a déclaré qu’il y avait une volonté d’ « aller plus loin ».

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe