jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsAmnesty - Iran: sentence de mort pour blasphème contre le prophète

Amnesty – Iran: sentence de mort pour blasphème contre le prophète

Amnesty international vient de lancer une action urgente pour sauver un ingénieur iranien, Rouhollah Tavana, condamné à mort notamment pour « insulte au Prophète ».

Cet homme a été condamné le 3 aout 2013 et sa peine a été confirmée par la cour suprême. Le tribunal s’est basé sur un clip vidéo où il aurait « insulté le prophète de l’islam ». Il a aussi reçu une peine de prison et de fouet pour « consommation d’alcool », « fabrication de boissons alcoolisées » et « relations sexuelles illicites ». Il a écopé de trois années de réclusion de plus pour « insulte au fondateur de la révolution » et « insulte au guide suprême ».

Cet ingénieur de 35 ans, explique Amnesty, a été arrêté en octobre 2011 chez lui à Machad, dans le nord-est de l’Iran par des hommes qui seraient des services de renseignement. Son domicile perquisitionné et ses affaires personnelles saisies, il a été détenu en isolement pendant trois mois et demi, période durant laquelle il n’a pas eu droit à un avocat.

Le tribunal a reconnu qu’il avait prononcé toutes ces insultes sous l’emprise de l’alcool, ce qui aurait dû lui éviter la peine de mort. Mais les mollahs sont tenaces. Amnesty précise que la cour n’a pas estimé la quantité d’alcool absorbée suffisante pour prétendre à cette excuse.

Il risque donc la pendaison à tout moment.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe