vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceAchraf est un sujet de grande préoccupation au Parlement européen – Eurodéputé...

Achraf est un sujet de grande préoccupation au Parlement européen – Eurodéputé danois

Mogens Camre, eurodéputé danoisMogens Camre, vice-président du groupe UEN, au Parlement européen : « La situation du camp d'Achraf, qui abrite 3500 membres de la principale opposition démocratique iranienne, l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran, est un sujet de grande préoccupation depuis un certains temps et a été l’objet de plusieurs résolutions dans cette Chambre ces dernières années. »

 Mogens Camre, vice-président du groupe UEN, au Parlement européen : « La situation du camp d'Achraf, qui abrite 3500 membres de la principale opposition démocratique iranienne, l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran, est un sujet de grande préoccupation depuis un certains temps et a été l’objet de plusieurs résolutions dans cette Chambre ces dernières années. »

CNRI – Ce qui suit est le texte de l’intervention de M. Mogens Camre, vice-président du groupe UEN au Parlement européen, à la session plénière à Strasbourg le 24 avril 2009, qui a adopté la résolution intitulée «Situation humanitaire des résidents du camp d’Achraf » à 284 voix contre 42 :

« La situation du camp d'Achraf, qui abrite 3500 membres de la principale opposition démocratique iranienne, l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran, est un sujet de grande préoccupation depuis un certains temps et a été l’objet de plusieurs résolutions dans cette Chambre ces dernières années.

« Avec une délégation de quatre membres de ce parlement, j’ai visité le camp d’Achraf en octobre dernier et j’y ai rencontré des Américains, des Irakiens et des fonctionnaires de l'ONU. Ils ont tous renforcé notre préoccupation quant au statut juridique des résidents d’Achraf parce que leur sécurité a été transférée des troupes américaines aux forces irakiennes depuis le début de cette année.

La situation a beaucoup empiré depuis lors. Dans une annonce officielle à la fin de février, le guide suprême iranien a demandé au président irakien en visite d’appliquer «l’accord commun » de la fermeture du camp d’Achraf et d'en expulser tous les résidents d'Irak.

Depuis que le blocus et l’encerclement du camp par les forces irakiennes ont commencé, les troupes irakiennes ont empêché l'entrée des familles des résidents d'Achraf, des délégations parlementaires, des organisations des droits humains, des avocats et des journalistes et même des médecins dans le camp et ne permettent pas à beaucoup de marchandises d’entrer à Achraf.

Par conséquent, le Parlement a jugé absolument nécessaire à ce stade d'aborder cette question en urgence. Nous avons travaillé de concert avec tous les groupes et produit un texte commun qui est bien équilibrée et traite de toutes nos préoccupations sur cette question et invite les organismes internationaux à trouver un statut juridique à long terme pour les résidents d’Achraf.

Il existe toutefois certains amendements déposés par un député socialiste et un vert qui sont opposés à l'esprit et l'essence de ce texte et feraient plus de mal que de bien à ceux qui sont à Achraf et ouvriraient la voie à d'autres mauvais traitements infligés par le régime iranien.

Nous appelons donc tous les collègues à s'en tenir au texte commun convenu par tous les groupes et à rejeter tous les amendements.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe