samedi, février 4, 2023
AccueilActualitésActualités: NucléaireAccueil des nouvelles sanctions contre les commandants et les organes du CGRI,...

Accueil des nouvelles sanctions contre les commandants et les organes du CGRI, et appel à leur extension aux autres commandants et associés du Pasdaran

Accueille des nouvelles sanctions contre les commandants et les organes du CGRI, et appel à leur extension aux autres commandants et associés du Pasdaran

La Résistance iranienne se félicite des sanctions prises par le Département du Trésor américain contre un certain nombre de commandants et organes du Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI / Pasdaran), engagés dans la répression et le pillage du peuple iranien ainsi que dans l’exportation du terrorisme et la prolifération des missiles balistiques.

La Résistance iranienne considère cette décision comme une étape nécessaire pour contrer les politiques répressives, bellicistes et terroristes du régime des mollahs et la prolifération des missiles balistiques qui mettent en danger la paix et la tranquillité de la région.

Ces sanctions devraient être rapidement étendues à tous les individus, entités, institutions et sociétés affiliées ou traitant avec le CGRI, ainsi qu’aux mercenaires étrangers des Pasdaran. Il est encore plus impératif que des sanctions soient imposées aux commandants du CGRI stationnés dans 31 provinces d’Iran, qui sont responsables de la répression de la population.

La mise en œuvre de la loi adoptée par le Congrès américain concernant les sanctions contre le CGRI, ainsi que la désignation du CGRI en tant qu’entité terroriste, nécessite l’adoption de mesures visant à expulser le CGRI de la région, en particulier de la Syrie et l’Irak. Ces mesures sont indispensables pour mettre fin à la guerre et à l’effusion de sang et instaurer la paix dans la région.

La Résistance iranienne appelle l’Union européenne à se joindre aux sanctions contre le CGRI. Une grande partie de l’économie iranienne est contrôlée par les Pasdaran et, par conséquent, les tractations avec le CGRI vont alimenter sa belligérance, sa machine de terreur et de répression, l’expansion de ses activités nucléaires et la prolifération des missiles balistiques.

Le brigadier Gholamreza Jalali, commandant de la défense passive du régime, a reconnu dans une interview à la télévision d’Etat, le 29 octobre, que le QG de Khatam-ol-Anbiya du CGRI « réalise de nombreux projets tels que la construction de barrages, de centrales électriques et de raffineries … Quelques 5 000 entreprises travaillent avec le QG Khatam du CGRI. « 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 31 octobre 2017

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe