mardi, janvier 31, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran Protestations3e jour de grève de la faim en Suède pour attirer l'attention...

3e jour de grève de la faim en Suède pour attirer l’attention sur le massacre des prisonniers politiques en Iran

3e jour de grève de la faim en Suède pour attirer l'attention sur le massacre des prisonniers politiques en Iran

CNRI – Les Iraniens résidant en Suède sont aujourd’hui au 3e jour d’une grève de la faim de trois jours à Stockholm en solidarité avec les victimes des récentes exécutions massives en Iran. Ils demandent au gouvernement suédois de faire du respect des droits de l’Homme en Iran une priorité avant une amélioration des relations avec le régime des mollahs.

Les membres de la communauté iranienne suédoise ont commencé jeudi un sit-in de trois jours à Mynttorget, Stockholm, pour mettre en évidence la situation alarmante des droits de l’Homme en Iran et condamner les récentes exécutions massives de prisonniers politiques sunnites dans le pays.

Certains manifestants font une grève de la faim de trois jours en solidarité avec les prisonniers politiques iraniens qui subissent une forte pression du régime et se voient refuser l’accès à un traitement médical comme un moyen pour les torturer.

Les supporters iraniens suédois du principal groupe d’opposition iranien de l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI ou MEK) ont également commémoré le 28e anniversaire du massacre de 30.000 prisonniers politiques en 1988 en Iran. Les prisonniers politiques étaient principalement affiliés à l’OMPI (MEK).

Les manifestants de la ville de Stockholm font pression sur le gouvernement suédois pour qu’il reconnaisse ce massacre de 1988 comme un crime contre l’humanité et agisse à la fois dans l’Union Européenne et les Nations Unies pour exiger que les responsables de ce crime odieux soient traduits en justice à la Cour pénale internationale.

La communauté iranienne suédoise exhorte le gouvernement suédois et le ministre des Affaires étrangères, Mme Margot Wallström, à condamner la récente exécution massive des prisonniers politiques sunnites et à augmenter la pression sur le régime des mollahs pour un arrêt immédiat des exécutions, de la torture et des arrestations arbitraires en Iran.

Le 2 Août, le régime a exécuté en groupe au moins 25 prisonniers politiques sunnites. Le 9 Août, il a pendu un autre prisonnier politique du nom de Mohammad Abdollahi.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe