dimanche, novembre 27, 2022
AccueilUncategorizedLes intentions du régime iranien dans le lancement de satellite ?

Les intentions du régime iranien dans le lancement de satellite ?

Mercredi 22 avril, les Gardiens de la révolution du régime iranien (CGRI) ont lancé un missile balistique, sous prétexte d’envoyer un satellite en orbite. L’IRGC a affirmé que le lancement de ce missile devait placer un satellite en orbite près de la terre.

Pourtant, le véritable objectif de cette action c’était un test de missile balistique des pasdaran. Depuis des années, le régime iranien lance ses missiles balistiques capables de transporter des armes nucléaires sous prétexte d’envoyer des satellites. La Résistance iranienne a révélé depuis une décennie que l’envoi de satellites en orbite n’est qu’un prétexte pour tester ses missiles balistiques.

Dans un communiqué publié le 2 février 2010, sous le titre de « Le lancement du satellite du régime iranien est une couverture pour tester ses missiles pouvant transporter une ogive nucléaire », le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) a révélé ce problème pour la première fois.

« Le ministre de la Défense du régime iranien, le pasdar Ahmad Vahidi, a annoncé lundi les plans du régime pour « dévoiler trois satellites », nommés Tolo, Mesbah II et Navid-e Elm-o San’at. Dans un geste creux et ridicule, il a déclaré que «le message de la République islamique d’Iran contre toute menace serait dévastateur ». (Agence de presse d’État Mehr, 1er février 2010) », avait écrit le communiqué du CNRI:

Pendant des années, le régime iranien a tenté de dissimuler ses objectifs militaires de tester des missiles balistiques avec cette excuse que le lancement d’un satellite est un projet scientifique et civil. Pourtant, cette fois, les commandants de l’IRGC se sont présentés sur les lieux et ont déclaré que le complexe de lancement de missiles et de satellites était sous le contrôle de la force spatiale des pasdaran.

Six échecs des activités de missiles du CGRI au cours de la dernière année

Le CGRI a été confronté à une crises interne dues à six échecs dans le lancement de missiles cette année, qui ont suscité l’embarras parmi ses forces et ses mercenaires. L’embarras le plus important de la Force aérospatiale des pasdaran été d’abattre un avion de passagers ukrainien le 8 janvier dernier, ce qui a déclenché des manifestations d’étudiants dans différentes villes du pays contre le guide suprême du régime, Ali Khamenei et l’CGRI. Par conséquent, le pasdaran avait besoin d’une démonstration de force pour leur propagande et pour poursuivre leurs activités militaires et leurs ingérences au Moyen-Orient. Les échecs de lancement de missiles du CGRI sont les suivantes:

15 janvier 2019 Panne du satellite Payam porteur de missiles Simorgh.

26 janvier 2019 Explosion à l’Institut iranien de recherche spatiale alors qu’on travaillait sur un missile, au moins 3 experts ont été tués.

6 février 2019: Explosion d’un missile sur sa rampe de lancement au Centre spatial de Semnan

29 août 2019: Explosion du missile Semnan au moment du lancement

9 février 2020: Le satellite de télécommunication «Zafar» n’a pas atteint l’orbite à 540 kilomètres de la terre. Il a été suivi d’une d’impactes près de la ville de Zahedan, dans le sud-est de l’Iran, en raison de ses morceaux frappant la Terre.

8 janvier 2020: l’embarras le plus important du régime: abattage d’un jet de passagers ukrainien par la défense antimissile du CGRI, tuant les 176 passagers à bord.

Photo aérienne de l’espace public du Shahrood Space Center

Le régime iranien a créé une crise en violant la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations Unies. Le seul moyen d’empêcher l’agression du régime est d’adopter une politique internationale ferme face au terrorisme et au bellicisme de téhéran. Ce régime a dépensé des centaines de milliards de dollars pour ses activités nucléaires et de missiles tandis que la majorité du peuple iranien vit dans une pauvreté absolue.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe