dimanche, janvier 29, 2023
AccueiltempLes manifestants s’insurgent contre les violations des droits de l’homme sous Rohani...

Les manifestants s’insurgent contre les violations des droits de l’homme sous Rohani en Iran (dépêches d’agences et Vidéo)

Avec les agences – Des milliers d’Iraniens et d’Irano-américains ont manifesté devant le siège des Nations-Unis, lundi à New-York, au moment où le président des mollahs Hassan Rohani devait intervenir à l’assemblée générale de l’ONU, et ont exprimé leur opposition au régime iranien et ont voulu alerter l’opinion.

La manifestation a été organisé par : l’Organisation des Communautés irano-américains (Organization of Iranian American Communities – OIAC) et soutenu par le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI). Des opposants du dictateur syriens favorable à l’instauration de la démocratie dans leurs pays s’étaient joints aux manifestants iraniens.

La présence des jeunes était particulièrement remarquée lors de ce rassemblement impressionnant. voir la vidéo

L’AFP rapporte en citant une manifestante : « (Hassan) Rohani (le président iranien) a été présenté comme un modéré, mais depuis qu’il a été élu (en juin 2013), il y a eu deux mille exécutions », a dénoncé Delaram Ahmady, Californienne née de parents iraniens et membre du mouvement OIAC.

Le rapporteur spécial des Nations unies sur la situation des droits de l’Homme en Iran, Ahmed Shaheed, a décrit, dans un rapport publié en août 2014, une situation qui « (restait) préoccupante ».

Il s’est notamment inquiété de l’augmentation du nombre d’exécutions pour des infractions qui ne correspondaient pas à la définition internationale des crimes « les plus graves », du « recours généralisé à la torture », ainsi que des interpellations, détentions et procès « arbitraires ».

L’agence AP rapporte que selon les manifestants plus de 2.000 personnes ont été exécutés dans les deux dernières années.

De nombreuses personnalités américaines et des militants iraniens ont pris la parole à la tribune. voir la vidéo

Les membres de l’OIAC et le Conseil national de la résistance iranienne (CNRI), également représenté lundi, ont été sceptique sur les conséquences de l’accord sur le programme nucléaire iranien conclu le 14 juillet avec le groupe 5+1 (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine et Allemagne).

Pourya Khademi, musicien et militant anti-régime, a souligné à l’AFP qu' »il n’y a pas une seule ligne sur les droits de l’Homme dans ce texte ».

Pour Delaram Ahmady, l’influx financier que va permettre la levée des sanctions n’améliorera pas fondamentalement les conditions de vie des Iraniens.

Les dirigeants « ne vont pas redistribuer cet argent au peuple, ils vont le garder pour eux », redoute-t-elle en se confiant à l’AFP.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe