dimanche, décembre 4, 2022
AccueiltempLe Congrès américain donne son accord pour sanctionner les banques finançant le...

Le Congrès américain donne son accord pour sanctionner les banques finançant le Hezbollah

Le Congrès américain donne son accord pour sanctionner les banques finançant le Hezbollah

Selon Breitbart News, la Chambre des représentants des États-Unis a voté à l’unanimité la loi, approuvée par le Sénat, qui impose de nouvelles sanctions aux institutions financières négociant avec les mandataires terroristes du régime iranien, le Hezbollah. Ainsi cette loi est prête à être signée par le président Obama.

Selon l’acte bipartite pour la prévention du financement international du Hezbollah (H.R. 2297), le gouvernement Obama doit également rapporter au Congrès non seulement le trafic de drogue du Hezbollah et ses activités criminelles internationales, notamment le trafic d’êtres humains. Et il doit aussi établir une liste des pays qui soutiennent ce groupe ou « chacun des agents ou affiliés au Hezbollah, ses levés de fonds, son financement ou ses activités de blanchiment d’argent. »

Grâce à cette liste de pays, le gouvernement Obama doit procéder à une évaluation de chaque nation pour savoir si celle-ci « prend les mesures adéquates pour déséquilibrer le réseau logistique du Hezbollah sur son territoire ; et… une description de mesures de la part des États-Unis pour encourager ce gouvernement » à passer à l’action.

De plus, ces mesures demandent au gouvernement Obama de soumettre au Congrès « une liste de méthodes que le Hezbollah, ou n’importe lequel de ses agents ou affiliés, utilisent pour lever des fonds, notamment en ce qui concerne le blanchiment d’argent, l’utilisation des établissements de change et les zones de libre-échange. »

Cette loi cible également tous les autres fournisseurs, notamment les satellites et internet, qui font affaire avec Al-Manar, la chaîne de télévision du Hezbollah.

Les législateurs de la chambre ont voté la loi ce mercredi à l’unanimité. Le 27 novembre, le sénat américain a unanimement voté en faveur de cette mesure. La loi originale a été écrite par le républicain Ed Royce (R-CA), président du comité des Affaires étrangères, et le républicain new-yorkais Eliot Engel (D-NY).

Selon le Breitbart News, l’approbation du Congrès de la loi bipartite arrive avant que le régime iranien reçoive des millions de dollars lors de la levée des sanctions. Comme l’ont admis Obama et les membres du gouvernement, cette somme sera sans doute utilisée pour financer le mouvement chiite libanais du Hezbollah.

Un fonctionnaire du gouvernement a déclaré anonymement à l’AFP que le président Obama allait signer la loi, en ajoutant que le gouvernement avait travaillé avec les législateurs pendant des années « pour accroître la pression contre l’organisation terroriste du Hezbollah. »

Toujours selon le Breitbart News, le Hezbollah, décrit par des analystes comme un groupe de « narco-terreur », maintien sa présence aux États-Unis et en Amérique latine, où il génère des millions de dollars grâce au trafic de drogue, d’êtres humains, au blanchiment d’argent et à d’autres activités illicites.

Un haut gradé américain a déclaré au Breitbart News, sous couvert d’anonymat, car il n’a pas l’autorisation d’en parler en public, que le régime iranien utilisait approximativement 80 « centres culturels » en Amérique latine pour étendre secrètement ses opérations de recrutement.

Selon ce fonctionnaire, ces soi-disant « centres culturels », dirigés par le Hezbollah et les forces Al-Qods du la garde de la révolution islamique de Téhéran, ne cessent de se multiplier.

Le général John Kelly, commandant du commandement sud des États-Unis, a déclaré aux législateurs cette année : « l’implication de l’Iran dans la région, comme principal soutien du terrorisme, et ces centres culturels est un problème qui doit nous inquiéter, et son engagement diplomatique, économique et politique est contrôlé de très près. »

Le Breitbart News a découvert que le nombre de ces « centres culturels » en Amérique Latine a plus que doublé passant de 36 en 2012 à plus de 80 aujourd’hui.

Le général Kelly explique que « l’Iran a établi 80 « centres culturels » dans une région avec une très faible population musulmane. Le but officiel de ces centres est d’améliorer l’image de l’Iran, de promouvoir le chiisme et d’augmenter l’influence politique de l’Iran dans cette région. »

Cependant, le département d’État des États-Unis a rapporté que l’année dernière « l’influence iranienne en Amérique latine et dans les Caraïbes était en déclin. »

Le républicain et président de la Chambre, Paul Ryan (R-WI) a déclaré avant le vote de mercredi que le Hezbollah « est un mandataire de l’Iran responsable pour la mort de centaines d’Américains. »

Il a déclaré qu’« avec ou sans accord [sur le nucléaire], nous ne pouvons pas permettre à l’Iran de poursuivre ses activités menaçantes sans conséquence. »

Les États-Unis ont officiellement désigné le Hezbollah comme une organisation terroriste.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe